Pin It

mariage forcé fillettes iranCSDHI – En Iran, 6 % des jeunes filles se marient entre 10 et 14 ans, tandis que le projet de loi visant à augmenter l'âge du mariage des petites filles a récemment été rejeté par le Comité judiciaire parlementaire.

Parvaneh Salahshouri, responsable de la faction des femmes au parlement des mollahs, a abordé cette question lors d’une réunion sur les mariages d’enfants à Téhéran. Elle a déclaré : « Nous continuons de voir des filles se marier entre 9 et 14 ans… Environ 6 % de celles qui se marient sont âgées de 10 à 14 ans ».

Elle a poursuivi ses remarques : « Voulons-nous réaliser la croissance démographique des mariages des filles de moins de 13 ans ? »

Il y a un million de jeunes hommes et femmes qui n'ont pas les moyens de se marier. Au lieu de s’opposer au projet de loi sur les mariages d'enfants et de mettre l'accent sur le mariage de 40 000 enfants, il serait peut-être préférable de fournir, à ces jeunes, les ressources dont ils ont besoin.

Salahshouri a ajouté : « Comment une fillette de 10 ans peut-elle être privée du droit de vote mais peut se marier alors qu'elle n'est pas du tout prête à subvenir aux besoins de son mari et n'est en aucun cas prête à se marier et à porter un enfant ? Compte tenu de leur santé et de leur grossesse sans problème, bon nombre de ces femmes souffrent du cancer après avoir atteint l’âge de 30 ans ».
Shahnaz Sajjadi, assistante spéciale aux droits des citoyens à la Direction présidentielle des femmes et des affaires familiales, a également pris la parole lors de la même réunion.

Décrivant le mariage précoce comme « une des tragédies de notre époque », a déclaré Sajjadi, « le mariage des enfants viole les droits des enfants et nous n’avons pas le droit d’anéantir l’enfance d’aucun être humain. En vertu de notre législation, un mineur (moins de 18 ans) n’a pas le droit de posséder une propriété, d’avoir un permis de conduire ou de voter parce qu’il est considéré comme immature. Comment pouvons-nous nous attendre à ce qu'une telle personne puisse se marier ? Et ceci, alors que la Convention relative aux droits de l'enfant réaffirme qu'un enfant atteint sa maturité à 18 ans ».

Source : Agence de presse IRNA - 6 janvier 2019