Pin It

catastrophe environnement iranCSDHI - La principale raison derrière les inondations soudaines dévastatrices et meurtrières de l’Iran s’explique par les 40 années de mauvaise gestion de l’environnement et de déforestation menées par le gouvernement.

Selon le site Web officiel Shafaghna, au cours des 25 dernières années, plus de 120 petites et grandes inondations en Iran ont eu lieu dans la province septentrionale du Golestan, avec une moyenne d'environ cinq inondations par an.

Les pluies ont diminué de 20 % au cours des 50 dernières années, tandis que les inondations en Iran ont augmenté de 50 %.

La crue brutale et dévastatrice de 2001 dans la province du Golestan, dans le nord du pays, a provoqué la mort d’environ 500 personnes.

33 % des forêts d'Iran ont été détruites. Cela signifie que sur les 18 millions d’hectares de forêts iraniennes, il n’en reste plus que 12,4 millions.

La moitié des forêts du nord de l’Iran ont été rasées en 40 ans par le régime au pouvoir, ce qui signifie que les forêts du nord de l’Iran sont passées de 3 600 000 hectares à 1 800 000 hectares. Chaque année, environ 600 hectares de forêts du nord sont détruits.

200 000 hectares de forêts au nord ont été détruits lors d'incendies de forêt au cours des 40 dernières années.

Esa Kalantari, chef du département de l’environnement de l’Iran a déclaré : « l’Iran occupe la première place mondiale en matière d’érosion ».

L’épaisseur moyenne du sol iranien n’est que de 3 cm, contre une moyenne mondiale d’environ 3 m. Il faut plus de 300 ans pour que 1 cm de sol se forme.
La principale cause de l’érosion de l’Iran est la destruction de la végétation résultant de la déforestation et de la construction sans retenue de villas par les élites du régime dans le nord de l’Iran.

Source : Agence de presse officielle Shafaghna - 24 mars 2019