Pin It

enfants déscolarisés inondations iranCSDHI - L'UNICEF a déclaré que 100 000 enfants ont été exclus de l'éducation et que des milliers d'autres ont été exclus des soins primaires à cause des récentes inondations en Iran.

Un communiqué de l'UNICEF publié vendredi 19 avril, citant des statistiques, a souligné les dégâts causés par les récentes inondations en Iran, ajoutant qu'il faut plus de 9 millions de dollars pour fournir une assistance essentielle aux enfants.

Selon le rapport, les inondations dévastatrices dans les trois quarts des provinces iraniennes touchent 10 millions de personnes, dont 2 millions sont gravement lésés et 500 000 sont sans abri, dont la moitié sont des enfants.

Au cours des trois premières semaines d'avril de cette année, les inondations dans le nord, l'ouest et le sud de l'Iran ont fait au moins 75 morts et des milliers de blessés.

Plus de 400 ponts ont été emportés et 5 000 ponts endommagés.

12 000 kilomètres de routes ont été détériorés en Iran. Selon le ministre iranien des routes et du développement urbain, la plupart des routes touchées ont été construites sur des voies navigables.

L’étendue des dégâts est notamment due aux années de construction sur les voies navigables et les rivières asséchées. Il semble que la construction soit réalisée sans planification ni application des règles de construction de base.

L’Iran a annoncé que jusqu’à présent, le total des dommages causés à ses infrastructures routières avait été estimé à 2 000 milliards de tomans (40 000 000 euros).

Le ministère de l'agriculture a annoncé que, jusqu'au 31 mars, les dégâts causés à l'agriculture de 12 provinces s'élevaient à plus de 3 000 milliards de tomans (60 000 000 euros).

Selon l’Organisation vétérinaire iranienne, les inondations ont causé environ 67 000 milliards de tomans (1.41 milliards d’euros) de dommages au bétail, à la volaille et aux animaux aquatiques.

« Entre-temps, 700 000 poulets à griller, 2 000 têtes de bétail et 17 animaux d’élevage lourds sont également morts », a ajouté Alireza Rafieipour, directeur de l'organisation.

Contrairement au ministre des affaires étrangères des mollahs, Mohammad Javad Zarif, selon lequel les sanctions imposées par les États-Unis ont entravé les efforts d’aide aux villes et aux villages inondés, l’UNICEF a également annoncé, hier, avoir reçu le premier envoi d’aide aux enfants victimes des inondations en Iran.

Source : Iran News Wire