Pin It

arrestation membres résistance ompi iranCSDHI - Le directeur général du département du renseignement de la province de l’Azerbaïdjan occidental a annoncé avoir "sévi" contre 110 personnes qui avaient communiqué avec le mouvement d'opposition démocratique, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK).

Dans des commentaires repris par l'agence de presse officielle Fars, affiliée aux gardiens de la révolution, ce directeur du renseignement a déclaré que 60 personnes avaient été arrêtées pour avoir communiqué avec l'OMPI, tandis que 50 autres avaient été identifiées et mises en garde verbalement.

Ces propos interviennent quelques jours à peine après que le ministre iranien du renseignement (Vevak), Mahmoud Alavi, ait annoncé l'arrestation de 116 membres des unités de résistance de l'OMPI en Iran.

Il a fait cette annonce lors de la prière du vendredi à Téhéran, où il a parlé des « efforts de sécurité nationale menés après les sages instructions » d’Ali Khamenei, le guide suprême des mollahs.

Le ministre iranien du Renseignement a déclaré : « Au cours de l’année écoulée, nous avons sévi contre 116 unités de la résistance affiliées à l’OMPI.»

Il a qualifié les activités de son ministère d’« épopée » menée conformément aux « directives » de Khamenei et dont les détails devront être annoncés par les médias du régime.

Toutefois, selon un communiqué du Conseil national de la Résistance iranienne, le nombre d'arrestations au cours de la dernière année iranienne (de mars 2018 à mars 2019) est beaucoup plus élevé que celui reconnu par Alavi, qui n'a pas mentionné les arrestations effectuées par les autres organismes chargés de l'application de la loi, tels que l'Organisation du renseignement et l'Organisation de protection de l'information des pasdaran, la police et le système judiciaire.

Source : Les droits de l’homme en Iran