Pin It

punition fouet iranCSDHI – Le site Mizan en Iran a déclaré que l'article 638 du code pénal du régime des mollahs prévoit les punitions suivantes pour les infractions publiques au jêune durant le mois de Ramadan:

« Quiconque enfreint explicitement un tabou religieux en public en plus d'être puni pour l'infraction, l'individu doit également être emprisonné de dix jours à deux mois ou recevoir 74 coups de fouet.

Pour celui qui rompt son jeûne, la même loi s'applique. Ceux qui rompent leur jeûne seront emprisonnés de dix jours à deux mois ou devront recevoir 74 coups de fouet.

Le mois de Ramadan, qui a pour vocation la paix, la compassion et la solidarité, est l'occasion pour le régime des mollahs de lacher ses cerbères en Iran, en visant particulièrement les jeunes et les femmes.

Toute expression de joie est chassée comme la peste, et toute personne fumant, buvant ou mangeant en public est implacablement sanctionnée, quelque soit son âge, alors que l'islam repose sur l'absence de contrainte comme le dit clairement le Coran. Il est aussi à noter que le Coran explique noir sur blanc que les enfants, les malades, les femmes enceintes, les voyageurs n'ont pas à jeûner. 

Cette chasse aux non jeûneurs reflète bien la sauvagerie des mollahs et comment ils abusent de la religion pour imposer leur tyrannie religieuse. 

Source : Site Internet Mizan - 06 mai 2019