Pin It

chomage suicide iranCSDHI - Un membre du parlement représentant les villes du nord-ouest de Haris et Ahar a déclaré que sept personnes se sont suicidées, l'année dernière, à cause du chômage.

Les hommes habitaient dans un village de Haris, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental.

« Il y a un village dans notre ville appelé Afil dans lequel vivent 1 500 habitants. L'année dernière, sept personnes se sont suicidées. Ce qui a conduit aux suicides, c’est essentiellement le manque d'emplois dans les villages et les faibles revenus », a déclaré Beitollah Abdollahi lors d'une session organisée par le Majils.

« J'exhorte le gouvernement à prêter une attention particulière à la question de l’emploi et des ressources des villageois, car en raison de la récession, ils sont à présent au chômage », a ajouté Abdollahi.

Le chômage est un problème majeur en Iran alors que les usines et les entreprises ferment les unes après les autres, en raison de la crise économique.

Dans un article publié le 14 mai, le quotidien officiel, Emtiaz Daily, a déclaré que « 3 900 000 personnes nées dans les années 80 étaient au chômage ».

« Selon les statistiques du ministère des coopératives, du travail et de la prévoyance sociale, sur un total de 8,16 millions de personnes nées dans les années 80, environ 4,7 millions de personnes sont employées et 3,9 millions de personnes sont au chômage », écrit le journal.

Il est à noter que la génération du millénaire (ou génération Y), qui a tout au plus 39 ans, a des familles et doit pouvoir subvenir à ses besoins. Si nous considérons que chaque ménage compte environ 4 personnes, on peut estimer que 16 millions de personnes ayant pour seule source de revenu, la génération Y, sont privées de vie normale et vivent dans la pauvreté.

Selon l'agence de presse Tasnim News Agency, affiliée à l'IRGC, un total de six millions de personnes sont au chômage en Iran.

Source : Iran News Wire