Pin It

footballeuses iraniennes iranCSDHI - Alors que la huitième Coupe du Monde Féminine a commencé en France le 7 juin 2019, des femmes, fans de football, ont été frappées et battues par des gardes de la sécurité devant le célèbre stade Azadi à Téhéran pour avoir voulu assister au match opposant les équipes nationales iranienne et syrienne.

La Coupe du Monde féminine a débuté avec neuf équipes d’Europe, six équipes d’Asie et d’Australie, six équipes d’Amérique du Nord et du Sud et trois équipes d’Afrique. Les footballeuses iraniennes n’ont pas participé à la compétition, malgré leur victoire dans les matches de championnat en Asie.

Les footballeuses n’ont aucune forme de soutien privé ou public en Iran. Les restrictions qui leur ont été imposées ont aggravé leur situation. Par exemple, elles ne peuvent pas solliciter de sponsors privés ou non gouvernementaux, car les sports féminins ne sont pas retransmis par les chaînes de télévision officielles, une situation qui a engendré de graves conséquences pour elles. Parfois, les équipes ont été complètement dissoutes et parfois, les équipes n’ont pas pu se déplacer pour participer à un tournoi.

Plus récemment, le 25 mai 2019, des agents de la sécurité de sexe masculin sont entrés dans le vestiaire des footballeuses à Chiraz et les ont agressés verbalement et physiquement.

Les footballeuses iraniennes sont privées de toute forme de soutien, mais même regarder les matchs de football reste interdit aux femmes iraniennes.

Les femmes qui avaient acheté des billets pour assister au match entre les équipes nationales iranienne et syrienne ont été brutalisées, le jeudi 6 juin 2019 à Téhéran, devant la porte ouest du stade Azadi, puis arrêtées tandis que des femmes syriennes étaient autorisées à entrer dans le stade, à regarder et encourager leur équipe nationale sans avoir à se couvrir les cheveux !

Le site officiel de la Fédération de football (http://ticket.ffiri.ir) avait apparemment proposé de vendre des billets à tous ceux qui souhaitaient regarder le match. Un certain nombre de femmes avaient réussi à se procurer des billets à leur grande surprise, mais le mardi 4 juin 2109, les femmes ne pouvaient plus acheter de billets sur le site Web. Et jeudi, ces femmes qui possédaient des billets ont été violemment chassées.

Les femmes sont interdites d'accès aux stades depuis que le régime des mollahs a pris le pouvoir en Iran.

Source : Les droits de l’homme en Iran