Pin It

troupes iraniennes iranCSDHI - Depuis la révolution de 1979, les mollahs n'ont pas cessé de faire la guerre.

D'abord et avant tout, il y a leurs batailles sans fin contre les Iraniens épris de liberté, les meurtres de centaines de milliers de personnes et le déplacement de millions de personnes pour tenter de garder le contrôle. Cela perdure à ce jour, mais l’Iran a rapidement trouvé d’autres ennemis à dominer.

L’Iraq est l’un des plus importants de ces pays, où l’Iran exerce désormais une grande influence sur les affaires intérieures au grand dam du peuple irakien. Pourquoi l'Irak ? Principalement parce que l’Iraq est le berceau du chiisme, mais aussi parce que les mollahs rêvent de faire revivre l’empire persan et que les ressources pétrolières en Irak procurent d’énormes avantages financiers aux mollahs.

Cependant, l’Iran a également constamment combattu contre l’Arabie saoudite, le pays le plus opposé à ses ambitions expansionnistes.

L’Arabie saoudite avait défendu l’Iraq dans la guerre Iran-Irak après que l’Iraq ait tenté de se rendre. En réponse, Téhéran a intensifié ses efforts pour déstabiliser le Golfe arabe à partir de 1984, lorsque l’Iran a violé l’espace aérien et les eaux territoriales saoudiens. L'Arabie saoudite a abattu l'avion iranien qui avait pénétré dans l'espace aérien saoudien et a menacé de bombarder le port iranien de Bushehr si Téhéran ne déplaçait pas ses navires hors des eaux saoudiennes.

En 1986, le ministère de l'Intérieur saoudien a annoncé qu'une grande quantité de poudre extrêmement explosive C-4 avait été saisie dans les sacs des pasdarans (IRGC) envoyés par un groupe de pèlerins musulmans à La Mecque. Le plan de l’Iran, qui a heureusement été déjoué, consistait à tuer des milliers de pèlerins innocents lors d’une attaque massive à La Mecque.

En 1987, l'Iran a de nouveau attaqué la Mecque et attaqué des centaines de civils se rendant à la Sainte Mosquée avec des épées, des couteaux et des machettes. Ils ont été arrêtés par les autorités de sécurité saoudiennes, mais seulement après de longs affrontements.

Également en 1987, l’Iran a eu recours au groupe terroriste libanais Hezbollah pour commettre un attentat à la bombe à Al-Ju’aima en Arabie saoudite. Cela a été répété à Al-Jubail en 1988 et en 1989, le Hezbollah a fait sauter les tunnels de la Mecque lors du pèlerinage du hadj.

Depuis 2009, l’Iran a eu recours à plusieurs mandataires, le plus souvent aux milices houthies, pour attaquer la frontière saoudienne ou tirer au moins 200 roquettes sur des villes saoudiennes, dont certaines ont frappé la Mecque et ses lieux saints.

Mohammed al-Saeed a écrit : « Cette longue histoire de violence et d’agression laisse peu de doute sur les intentions de l’Iran. Les mollahs pourraient essayer de calmer l’Occident, mais leur objectif demeure cohérent, à savoir affaiblir et détruire tout ce qui se dresse sur leur chemin pour parvenir à une domination régionale ».

Compte tenu de tout cela, pourquoi l’Arabie saoudite réagirait-elle favorablement à toute discussion iranienne sur la paix ?

Source : Stop au Fondamentalisme