Pin It

manifestation bruxelles iranBX1, Medias de Bruxelles, le 15 juin 2019 - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, samedi vers 15h00, place Schuman à Bruxelles, pour montrer leur opposition au régime politique iranien.

Des partisans de la Résistance iranienne hors d’Iran mais aussi des membres d’associations de défense des droits humains étaient présents pour appeler à un changement démocratique en Iran avec le soutien des dirigeants de la communauté internationale, notamment européens.

Les manifestants ont appelé l’Union européenne à mener une politique plus ferme à l’égard des dirigeants de la République islamique en Iran. “Nous voulons soutenir le peuple iranien dans sa lutte pour la démocratie et les droits humains mais aussi contre l’oppression, la course aux armements, la prolifération nucléaire et l’islam radical“, a expliqué Shahin Gobadi, porte-parole du conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

De nombreuses personnalités politiques européennes étaient présentes à la manifestation ce samedi à Bruxelles, sur la Place Schuman, dont la Franco-colombienne Ingrid Betancourt, ancienne candidate à la présidentielle colombienne en 2002 et ex-otage des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Celle-ci a pris la parole depuis une tribune installée face aux manifestants. “Ce qui est dangereux, ce n’est pas de s’opposer au régime des mollahs, c’est de continuer à être à genoux devant lui. Ce qui est dangereux et immoral, c’est de ne pas bouger le petit doigt par peur des répercussions et du chantage moral exercés par ce régime“, a-t-elle notamment déclaré.

Après plusieurs discours, les manifestants ont prévu de rendre dès 16h00 en cortège jusqu’à l’ambassade d’Iran, avenue Franklin Roosevelt à Ixelles. Cette marche dans Bruxelles doit donner le coup d’envoi à une série d’autres manifestations de l’opposition iranienne à travers le monde, notamment à Washington DC, Berlin, Stockholm et Londres.