Pin It

BashirRahmien iranCSDHI - Bashir Pirmawane et Rahmi Turgut, deux prisonniers politiques kurdes, ont entamé une grève de la faim à la prison centrale d'Oroumieh, en Iran, pour protester contre le refus des autorités de leur accorder une libération conditionnelle.

« Aujourd'hui, lundi 22 juillet 2019, Bashir Pirmawane et Rahmi Turgut ont officiellement annoncé leur grève de la faim dans une lettre », a déclaré au Réseau kurde pour les droits de l’homme (KHRN) une source familière du cas de ces deux prisonniers politiques, tout en confirmant l’information au sujet de leur grève de la faim.

Rahmi Turgut, citoyen kurde de Turquie, a été arrêté par les forces de sécurité en juin 2017 et condamné à cinq ans d'emprisonnement pour « coopération avec un parti kurde » à la suite de sa visite à Oroumieh. Il a demandé sa libération conditionnelle ou son transfert dans l'une des prisons du Kurdistan de Turquie. Bashir Pirmawane a été arrêté par les forces de sécurité à Oroumieh en mars 2016 et condamné à cinq ans de prison pour « coopération avec un parti de l'opposition kurde ». Sa peine a ensuite été réduite à quatre ans en vertu de la loi sur la soumission au verdict, parce qu’il n’a pas contesté le verdict. Ce prisonnier politique a également entamé une grève de la faim car il n’a pas bénéficié d’une libération conditionnelle après avoir purgé la moitié de sa peine d'emprisonnement ».

Source : Le Réseau kurde des droits de l’homme