Pin It

arrestation fête mixte iranCSDHI - Les médias officiels iraniens ont déclaré que 52 personnes avaient été arrêtées aujourd’hui au cours d’une fête mixte dans la ville de Sari, dans le nord du pays.

Selon l'agence de presse Fars, 29 des détenus étaient des hommes et les 23 autres étaient des femmes.

L'agence de presse a cité une source, qui a affirmé que les détenus étaient pour la plupart jeunes et qu'ils avaient « des tenues extrêmement inappropriées. »

Selon les informations, 10 autres personnes ont également été arrêtées la semaine dernière dans la ville de Joibar. La section où se déroulait la fête a également été fermée.

Les forces de sécurité du régime s’en prennent régulièrement aux fêtes mixtes et procèdent à des arrestations, même si elles sont privées.

Selon les informations, l'Iran a renforcé sa répression contre les libertés civiles. Récemment, trois femmes ont été condamnées à de lourdes peines de prison pour avoir refusé de porter le voile obligatoire du régime.

Yasaman Ariaie, sa mère Monireh Arabshahi et Mojgan Keshavarz, actuellement détenues à la prison de Qarchak, près de Téhéran, ont été condamnées à une peine globale de 55 ans et six mois de prison.

Selon l’article 134 du code pénal islamique iranien, si les peines sont confirmées, des peines de 10 ans de prison seront appliquées pour chacun des défenseurs des droits civils pour avoir « encouragé et fourni les moyens de la corruption morale. »

Source : Iran News Wire