Pin It

mariage mineurs iranCSDHI - Une cassette vidéo largement diffusée sur les médias sociaux montrant le mariage d'une fillette âgée de moins de 13 ans et d'un homme de 22 ans a contraint un magistrat local iranien à déclarer le mariage nul et non avenu jusqu'à nouvel ordre.

"Le contrat de mariage entre les deux est annulé jusqu'à ce qu'une décision judiciaire soit rendue", a annoncé lundi le 2 septembre un responsable, Hassan Negin Taji.

La bande vidéo montre une enfant d'un village de la province de Kohgilouyeh & Boyer Ahmad en robe de mariée entourée de personnes qui l'encouragent à dire « oui » au marié âgé de 22 ans. Les officiels disent que la jeune fille a onze ans, mais les usagers des médias sociaux ont dit qu'elle avait neuf ans.

Après une avalanche de blagues de spectateurs sur le montant d'argent traditionnellement versé à la mariée pour avoir dit « oui », la mariée mineure a finalement donné la réponse requise, suivie d'une acclamation de longue durée des invités.

Se référant aux lois de la République islamique, Negin Taji a insisté sur le fait que le mariage était légalement nul, et que le marié, le tuteur de la mariée et le religieux, impliqués dans la conclusion du mariage avaient commis un délit. Leurs affaires ont été renvoyées devant les tribunaux pour être jugées.

S'ils sont reconnus coupables, l'accusé (le tuteur de la jeune fille, le marié et le religieux) risquent de six mois à deux ans d'emprisonnement.

Cependant, la saga ne s'arrête pas là. Le 4 septembre, le chef du département de la justice local a annoncé que la personne qui avait initialement publié la vidéo sur le mariage serait poursuivie. La famille de la mariée aurait déclaré aux autorités qu'un voisin qui avait une dent contre eux, fait cela délibérément. Il n’est pas possible de vérifier les déclarations du responsable judiciaire.

Bien que le Coran ne mentionne pas d'âge spécifique du mariage, ni pour le mari ni pour la femme, des juristes chiites, y compris le fondateur de la République islamique, l'ayatollah Ruhollah Khomeiny, ont affirmé que l'âge approprié pour le mariage était la puberté.

Insistant sur le fait que le prophète Mahomet est l'exemple parfait pour tous les musulmans, les juristes chiites affirment qu'il a épousé Aisha à l’âge de six ans, avec qui il a consommé le mariage à l'âge de neuf ans et qu’elle aurait atteint la puberté.

Cependant, en Iran, la loi exige que les filles soient âgées de plus de 13 ans et les garçons de 15 ans au moins au moment du mariage.

Certains des membres du Parlement iranien (Majlis) ont déposé l'année dernière une motion visant à augmenter l'âge légal du mariage en Iran, mais sous la pression des ayatollahs conservateurs, une majorité de députés, y compris quelques femmes législatrices, a enterré la motion.

Quelques 36 000 filles mineures se sont mariées en Iran au cours de l'année écoulée, a déclaré un responsable en avril dernier.

Les responsables locaux en Iran ont déclaré que le nombre de cas de mariage précoce était en augmentation depuis 2018.

Dans la province de Zanjan, 1400 filles âgées de moins de quatorze ans, ainsi que 1 054 autres filles du même âge fragile dans la province du Khorasan du Nord se sont mariées l'année dernière.

Le Code civil iranien autorise les filles mineures à se marier avec le consentement de leurs pères (ou tuteurs) et avec une autorisation du tribunal.

Ironiquement, alors que les enfants de moins de 14 ans peuvent se marier en Iran, ils doivent attendre jusqu'à 18 ans avant de pouvoir demander un permis de conduire.


Source : Radio Farda