Pin It

chute importation iranCSDHI - Le Centre statistique iranien a annoncé que, de mi-2018 à mi-2019, les prix des produits importés en Iran ont augmenté de 150 %.

La devise iranienne a commencé à perdre de la valeur au début de l’année 2018, alors que les États-Unis ont annoncé leur intention de se retirer de l’accord de 2015 sur le nucléaire.

La dévaluation a pris de l’ampleur en mars 2018 et, en septembre de la même année, elle a presque quintuplé, les États-Unis ayant imposé des sanctions contre l’Iran, dans les secteurs du commerce, bancaire et des exportations de pétrole.

Le rial a depuis récupéré une partie de ses pertes, mais il est toujours plus de trois fois inférieur à celui d’il y a deux ans.

Le gouvernement iranien subventionne l’importation de biens essentiels en offrant des tarifs beaucoup plus bas aux importateurs certifiés. Cela peut expliquer pourquoi les prix des marchandises importées n’ont pas augmenté autant que le dollar a augmenté par rapport au rial.

Le Centre de statistique affirme également que la hausse des prix à l'importation est également due à la hausse réelle de la valeur en dollars des biens, mais il y a en fait une très faible inflation dans le monde entier. Le facteur qui peut expliquer cette allégation est que les sanctions américaines ajoutent d’autres dépenses aux importations, en raison des restrictions bancaires imposées à l’Iran, du manque d’assurance bon marché pour les transports maritimes et d’autres facteurs semblables.

L’inflation réelle d’une année sur l’autre en Iran avoisine les 50 %, de nombreux produits de première nécessité, tels que la viande, qui est quasiment inabordable pour les familles de la classe ouvrière.

Source : Radio Farda