Pin It

australiens en prison evine iranCSDHI - Le gouvernement australien a confirmé des informations selon lesquelles deux femmes anglo-australiennes et un australien auraient été arrêtés en Iran et que les familles des trois personnes recevraient de l’aide.

Pour des raisons de protection de la vie privée, le ministère des affaires étrangères et du commerce australien n'a pas fourni d'informations supplémentaires.

Cependant, plusieurs médias australiens et britanniques ont déclaré que ces trois personnes se trouvaient derrière les barreaux en Iran depuis un certain temps.

La chaîne de télévision australienne ABC a rapporté qu'une femme anglo-australienne était en prison depuis près d'un an, tandis qu'un couple, une citoyenne anglo-australienne et son petit ami australien, avaient été arrêtés il y a environ 10 semaines.

Le journal britannique The Times a déclaré que la femme anglo-australienne était une universitaire et qu'elle avait été condamnée à une peine de 10 ans d'emprisonnement, bien que les accusations ne soient pas claires, a rapporté dpa.

Des peines de dix ans sont couramment prononcées en Iran pour des accusations d'espionnage.

Les deux femmes seraient incarcérées à la prison d'Evine à Téhéran, a rapporté l'Irish Times. C'est la même prison où une employée humanitaire anglo-iranienne, Nazanin Zaghari-Ratcliffe, est emprisonnée depuis 2016 pour des accusations d'espionnage, a déclaré le Times.

Le couple a été arrêté par les pasdarans pour avoir campé sur une zone militaire autour de Jajrood, dans la province de Téhéran, selon BBC Persian.

Le gouvernement australien a mis à jour son avis de voyage pour l’Iran le 9 septembre, indiquant « en raison du risque de détention ou d’arrestation arbitraire d’étrangers, y compris d’Australiens », les voyageurs devraient reconsidérer leur nécessité de se rendre dans le pays.

Les arrestations ont été effectuées dans un contexte de tensions croissantes entre l'Iran et l'Occident, en particulier avec les États-Unis, l'Australie et la Grande-Bretagne.

Le mois dernier, le Premier Ministre Scott Morrison a déclaré que l’Australie se joindrait à une patrouille maritime dirigée par les États-Unis dans le détroit d’Hormuz.

Source : Radio Farda