Pin It

farhang sahba bahaï iranCSDHI - Farhang Sahba, citoyen bahaï détenu dans la prison d’Ispahan en Iran, a récemment été transféré à l’unité du renseignement des pasdarans d’Ispahan pour y être interrogé.

Son transfert a eu lieu à un moment où sa procédure judiciaire était terminée et où le citoyen bahaï purgeait sa peine de prison.

Selon une source bien informée, depuis son transfert dans le centre de détention des pasdarans, en réponse aux demandes de renseignements de la famille de M. Sahba, les responsables de la prison n’ont fourni aucune information sur les détails de son lieu de détention. Son transfert est intervenu après le prononcé d’un verdict allant jusqu’à six ans de prison qui a été confirmé en janvier de cette année ; ses procédures judiciaires sont maintenant terminées.

Son transfert en isolement dans l’unité des pasdarans aurait été accompagné d'interrogatoires intenses et de fortes pressions psychologiques.

En janvier 2019, la cour d’appel de la province d’Ispahan a confirmé la sentence prononcée par un tribunal inférieur qui a condamné neuf citoyens bahaïs détenus à Baharestan, Ispahan, y compris Farhang Sahba, à une peine de 48 ans de prison au total.

Selon la décision du tribunal, Farhang Sahba risque jusqu'à cinq ans de prison pour « appartenance à une organisation bahaïe dans l'intention de porter atteinte à la sécurité nationale » et à un an pour « activités de propagande contre le régime iranien dans l’intérêt de la secte bahaïe ». Il a été reconnu coupable en vertu de l'article 134 du code pénal islamique à une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison pour « appartenance à une organisation bahaïe dans l'intention de porter atteinte à la sécurité nationale ».

Ces citoyens ont été arrêtés par les forces de sécurité à Baharestan, à Ispahan, le 23 septembre 2018, puis transférés dans un lieu inconnu. Les forces de sécurité ont également fouillé leurs domiciles et confisqué plusieurs effets personnels au moment de leur arrestation.

Source : Iran Press watch