Pin It

auto immolation suicide en IranCSDHI - Un nombre croissant de femmes ont recours à l'auto-immolation comme seul moyen d’échapper à la pauvreté, tandis que les Iraniens luttent pour joindre les deux bouts sous un régime qui dépense des millions de dollars pour réprimer la dissidence et alimenter les guerres par procuration.

Un membre du Majlis (parlement) iranien représentant la province de Kohgiluyeh-et-Boyer-Ahmad, dans le sud-ouest de l’Iran, a déclaré aujourd’hui que la pauvreté était la principale raison du taux élevé d’auto-immolations de femmes à Dehdasht.

« Une famille a cinq ou six enfants scolarisés, mais il n’y a pas de travail pour eux », a déclaré Adl Hachemipour dans une interview accordée aux médias publics.

Le député a déclaré que les conditions de vie faisaient peser une telle pression sur les habitants de Dehdasht qu'ils « préféraient la mort ».

Selon Hachemipour, les habitants de la région sont extrêmement démunis et manquent d'infrastructures de base.

Les conduites de gaz viennent d’être installées après 40 ans de régime clérical.

« Les jeunes de cette région souffrent du chômage », a déclaré le député du Majlis, ajoutant que 52 % de la population avait obtenu l'aide du gouvernement.

Le 30 septembre, en une seule journée, il y a eu trois auto-immolations de femmes et deux suicides d'hommes à cause de la pauvreté.

Selon les informations, deux femmes de la province occidentale de Kermanshah se seraient immolées par le feu pendant qu'un homme de la même province s’est jeté du toit d'un immeuble. Une femme à Ahwaz et un homme à Kermanshah se sont également immolés par le feu le même jour.

Les responsables du régime ont déclaré par le passé que 80 % des Iraniens vivaient dans la pauvreté. C’est le résultat direct de la corruption des responsables d’un régime qui ne se soucie pas de son peuple.

Source : Iran News Wire