Pin It

manifestation étudiants iranCSDHI - Malgré la répression du régime le dimanche 14 octobre, des étudiants de l’Université Amir Kabir de Téhéran ont organisé une manifestation sur le campus de Farabi contre les politiques de son administration et les coûts illégaux imposés par les présidents de l’université.

« Étudiants ! Soutenez-nous » et « Honte à la sécurité de l’université », ont scandé des étudiants.

Les universités iraniennes forcent les étudiants à payer des frais de scolarité élevés, tandis que le régime gaspille les richesses nationales pour le terrorisme et la guerre froide.

Selon la loi iranienne, le gouvernement devrait soutenir les étudiants et aider à payer le coût de leurs études, mais ces dernières années, le régime leur a refusé cette aide et a contraint les étudiants et leurs familles à payer leurs frais de scolarité. Dans la situation économique actuelle, cela exerce davantage de pression sur les étudiants et leurs familles pour qu’ils quittent l’université.

Alors que les écoles et les universités iraniennes manquent de services minimums, le régime investit des sommes énormes dans la construction d’écoles et d’installations au Liban et dans les pays voisins pour renforcer son influence et ouvrir des voies pour s’immiscer dans leurs affaires et exporter son idéologie fondamentaliste.

Contexte

La société en Iran est en ébullition et prête à exploser. Le peuple iranien est contraint de vendre ses organes pour joindre les deux bouts alors que le régime voyou de Hassan Rohani pousse sa « société en ébullition » sous le seuil de pauvreté. 30 000 personnes ont dû vendre leurs reins et leurs organes pour survivre et joindre les deux bouts.

Des informations provenant de l'intérieur de l'Iran indiquent que plus de 177 manifestations ont eu lieu en Iran ces derniers mois. Ces manifestations ont eu lieu dans tout le pays avec une moyenne de 6 par jour.

Les travailleurs ont participé à plus de 80 manifestations dans 29 villes du pays le mois dernier. Nombre d'entre eux sont descendus dans la rue à cause de leurs salaires impayés, du licenciement d'employés, des mauvaises conditions de travail, du manque de sécurité de l’emploi et du non-renouvellement des contrats, ainsi que des échelles salariales désastreuses. Certaines manifestations ont duré plusieurs jours.

Le régime iranien a intensifié ses efforts pour faire taire le peuple par la violence et la répression, mais le peuple laisse entendre qu'il ne laissera plus le régime continuer ainsi. Le régime a mal géré le pays depuis des décennies et la population s'enfonce davantage dans la pauvreté tandis que les responsables du régime continuent de se remplir les poches.

Il ne fait aucun doute que les protestations se poursuivront tant que le régime sera autorisé à maintenir son régime corrompu qui ne respecte aucunement les droits humains.

Source : Stop au Fondamentalisme