Pin It

fêtes mixtes arrestation iranCSDHI - Les autorités iraniennes ont déclaré que 62 hommes et femmes avaient été arrêtés lors de soirées mixtes à Qeshm, dans le sud du pays, et dans la ville de Mashhad, dans le nord-est de l'Iran.

Le commandant des forces Bassij de Qeshm a annoncé aujourd'hui que 15 hommes et femmes avaient été arrêtés dans l'île du golfe Persique.

« Ces derniers jours, dans le cadre d'une opération conjointe des services du renseignement, de la police et des Forces Bassij (forces paramilitaires) à Qeshm, 15 filles et garçons qui voulaient organiser une soirée dans une zone résidentielle, sur la plage, ont été arrêtés avec un mandat d'arrêt », a déclaré Mohammad Salari dans ses commentaires à l'agence de presse officielle, Tasnim.

Il a également averti que toute sorte de « violation de la règlementation » contre « les ordres de l'Islam et du Coran » serait traitée conformément à la loi.

Le commandant des forces Bassij de Qeshm a déclaré que les détenus avaient « des apparences inappropriées ».

Il a exhorté les Iraniens à appeler la police quand ils sont confrontés à des cas similaires.

L’agence de presse officielle ROKNA a également annoncé hier que 52 fêtards avaient été arrêtés jeudi soir à Mashhad, considéré comme le week-end en Iran.

« Dans une mesure surprise de la police morale de Khorasan Razavi, plus de 50 personnes participant à une soirée de luxe près de Mashhad ont été arrêtées jeudi soir », a déclaré le responsable judiciaire de la province du Nord-Est.

Gholam-Ali Saedeghi a déclaré que les fêtards étaient « riches ».

« Les policières ont arrêté 23 femmes qui étaient habillées et qui se comportaient, de manière immorale », a-t-il déclaré, ajoutant que les 29 autres détenus étaient des hommes.

Les détenus ont été présentés devant la justice et 24 voitures « coûteuses » ont été saisies, a déclaré le responsable du pouvoir judiciaire.

Le 24 août, les autorités de la ville de Sari, dans le nord du pays, ont déclaré que 52 personnes avaient été arrêtés lors d’une soirée « mixte ».

Les 29 et 30 août également, les forces de sécurité iraniennes ont pris d'assaut trois fêtes mixtes à Sari et ont arrêté 35 jeunes hommes et femmes.

Le régime iranien ne reconnaît ni ne respecte le droit des Iraniens à la vie privée et mobilise toutes ses forces pour réprimer les libertés civiles.

Des centaines de personnes ont été arrêtées dans des soirées privées mixtes au cours de la dernière année.

Source : Iran News Wire