Pin It

agriculteurs manifestations iranCSDHI - Les agriculteurs iraniens du district de Kharsagan à Ispahan se sont réunis samedi pour protester contre le projet des autorités et des acteurs locaux de transférer l’eau de la rivière locale Zayandeh Rud dans leur usine métallurgique et fonderie.

Les manifestants ont pu pénétrer dans la cour de l’aciérie et prendre d'assaut le bureau du chef, même si les responsables iraniens ont dépêché des unités de la police anti-émeute pour réprimer les manifestations.

Le lendemain, des manifestants se sont rassemblés devant l’une des stations de pompage d’eau gérées par les pasdarans qui ont transféré les eaux d’Ispahan dans la province de Yazd pour que les sociétés affiliées au gouvernement les utilisent.

Les agriculteurs de cette région protestent depuis longtemps pour le respect de leurs droits, car les politiques corrompues du système ont réduit l’accès adéquat à l’eau d’irrigation, ce qui détruit les plantes et les moyens de subsistance des agriculteurs.

À plusieurs reprises au cours de l’année écoulée, les agriculteurs ont organisé des manifestations de masse pour revendiquer leur droit à l’eau, mais les autorités iraniennes n’ont toujours pas répondu aux demandes du peuple, même si elles sont clairement terrifiées par le pouvoir des agriculteurs et que les protestations mènent souvent à des affrontements avec les forces de sécurité.

En janvier, des paysans des environs de la rivière Zayandeh Rud ont manifesté contre la dictature. Alors que, en novembre 2018, des agriculteurs de Gharneh, à l’est d’Ispahan, ont organisé une manifestation devant la station de pompage de Yazd pour dénoncer la mauvaise gestion des sources d’eau par le gouvernement.

Ces manifestations sont le dernier recours des agriculteurs, qui veulent simplement récupérer leurs droits les plus élémentaires et il est clair pour eux que les mollahs sont responsables de la situation actuelle. Par conséquent, leurs slogans, y compris « les agriculteurs vont mourir mais ne céderont pas au scandale » et « Mort au dictateur », visent les responsables du gouvernement et le système clérical dans son ensemble.

Les agriculteurs d'Ispahan continuent sans relâche leurs manifestations et revendiquent le respect de leurs droits. # Iranhttps: //t.co/LHxE2M090p

À plusieurs reprises, les agriculteurs ont assisté aux prières du vendredi, pour leur tourner le dos et scander « Retournez à l'ennemi, faites face à la nation », lorsque de hauts responsables ont commencé à donner des opinions sur le gouvernement.

Les agriculteurs ont également lancé le slogan suivant : « L’ennemi est juste ici, le gouvernement ment en disant que l’ennemi, ce sont les États-Unis » dans leurs protestations en 2018. Cela fait référence aux tentatives du régime d’accuser les États étrangers pour les difficultés économiques du pays, alors que tout le monde peut voir que l’économie iranienne s’est constamment affaiblie au cours des 40 dernières années avec les mollahs aux commandes.

Source : Iran Focus