Pin It

dégradation environnement iranCSDHI - Le régime iranien est confronté à des crises dans un certain nombre de domaines, notamment environementale et en ce qui concerne l’économie et la situation sociale du pays.

L'économie a décliné au cours des dernières années, contribuant à la crise sociale qui rend la vie très difficile pour beaucoup de personnes à travers le pays.

La dissidence est forte en Iran et le peuple a clairement indiqué qu'il ne souhaitait pas que le régime corrompu et pervers reste au pouvoir. Ils sont en quête de leurs droits, y compris de liberté et de démocratie, et veulent la fin des décennies de mauvaise gestion qui ont entraîné le pillage des richesses de la nation.

Toutefois, la dégradation de l’environnement est une autre source de préoccupation.

Ahmad Reza Lahijanzadeh, un responsable iranien de l'environnement, a déclaré plus tôt cette année que la plupart des problèmes avaient été provoqués au cours des deux dernières décennies et que tout le pays était touché.

Au cours d'une réunion, M. Lahijanzadeh a déclaré que les aquifères du pays sont secs ou presque secs. Une réduction des eaux souterraines dans certaines zones telles que Semnan et Fars, près des trois quarts des plaines et des plateaux ont été désignés « plaines d'eau interdites ».

Les responsables ont déclaré que dans certaines régions du pays, cette crise avait été négligée depuis si longtemps que ses effets étaient irréversibles. Dans la province du Fars, dans le sud-ouest de l’Iran, la production de blé en a été considérablement diminuée, comme conséquence directe.

Depuis des années, le régime accorde la priorité à ses politiques et pratiques avides. Malgré de nombreuses mises en garde au fil des ans concernant les dommages potentiellement irréversibles qui seraient causés, le régime a décidé d’ignorer les experts et de continuer à défendre ses propres intérêts.

L’environnement du golfe Persique est en train d’être pollué à cause des très lourdes activités industrielles de la province de Bushehr. Les installations de traitement des eaux usées n'ont pas été mises en place et l'impact sur l'environnement a été considérable.

Au cours de la réunion, il a été mentionné dans les déclarations de clôture que le gouvernement avait fait preuve d’un manque de responsabilité vis-à-vis de la situation. La réunion a été organisée par le Conseil suprême de la protection de l'environnement pendant l'été et présidée par le président Hassan Rouhani.

L’impact sur l’environnement est certes important, mais il ne faut pas oublier qu’une grande partie de celui-ci comporte de grands risques pour les citoyens iraniens à plus d’un titre. Premièrement, l’augmentation de la pollution et des phénomènes tels que les tempêtes de sable posent des problèmes de santé, en particulier pour les très jeunes, les personnes âgées et les handicapés.

Et bien sûr, la destruction de l'environnement prive également des ressources naturelles sur lesquelles les gens comptent.

Les agriculteurs ont vu leurs cultures souffrir et leurs moyens de subsistance menacés. Beaucoup ont déjà vu leurs moyens de subsistance détruits.

Le peuple a protesté contre le régime et organisé des manifestations antigouvernementales pour faire connaître son opposition. Les iraniens savent que le régime est totalement incapable de réforme et ils ont désespérément besoin d’un leadership qui renverse les politiques destructrices et accorde la priorité à la population.

Certains problèmes environnementaux sont irréversibles, mais le régime doit être arrêté avant que tout autre dommage ne soit causé.

Source : Iran News Wire