Pin It

avion ukrainien crash khamenei responsable iranCSDHI - L'abattage d'un avion ukrainien par les gardiens de la révolution (les pasdarans), faisant 176 morts, est un crime contre l'humanité.

Les autorités iraniennes étaient bien conscientes de la véritable cause de l'accident du vol ukrainien dans les environs de Téhéran, mais elles l'ont nié et ont affirmé à plusieurs reprises que des défaillances techniques avaient provoqué l'écrasement de l'avion et tué tous à bord. Aujourd'hui, dans le monde des médias sociaux, aucune vérité ne peut être gardée en otage longtemps et le meurtre de personnes innocentes ne peut être nié.

À cet égard, le ministre des affaires étrangères des mollahs, Javad Zarif, un menteur bien connu, a émis l'hypothèse que l'avion a été abattu, une propagande de style occidental. Le 8 janvier, l'agence de presse iranienne ILNA a écrit : « Un Boeing 737, appartenant à Ukrainian Airlines, s'est écrasé dans la ville de Shahriar peu après le décollage, en raison de problèmes techniques. »

Le régime a admis avoir tiré des missiles sur l'avion après trois jours de mensonges. Le Guide suprême iranien, Khamenei, a affirmé qu’il n’était pas au courant de l’abattage de l’avion ukrainien. Cependant, dans ses précédents discours, il avait précisé que tout ce qui se passait dans le pays était toujours vérifié avec lui avant d'être mis en œuvre.

Le président iranien Hassan Rouhani a accusé les États-Unis d'avoir créé une atmosphère d'anxiété et d'intimidation. Selon lui, l'ensemble des forces armées iraniennes étaient en état d'alerte et, par conséquent, abattre un avion de passagers par erreur était justifié dans de telles circonstances. Mais la question pour Hassan Rouhani est que si les forces armées étaient en alerte, pourquoi l'avion a-t-il été autorisé à décoller, en violation flagrante des protocoles de l'aviation internationale ?

De nombreux observateurs internationaux remettent en question la nécessité d’un tel système de défense à proximité d’un aéroport civil. Les principaux responsables de la défense du régime ont imputé l’abattage de l’avion ukrainien à une seule unité. Mais selon la hiérarchie du régime, la responsabilité revient à Ali Khamenei en tant que commandant en chef, au président Hassan Rouhani, au chef d’état-major des forces armées et au commandant du Corps des gardiens de la révolution (les pasdarans).

Le régime doit être tenu responsable de ses atrocités et des vies innocentes qui ont été perdues lors du tir de missile iranien sur l'avion ukrainien. Tirer un missile sur un vol de passagers n'est pas seulement un incident innocent, de nombreuses vies ont péri en vain et le monde ne doit pas rester silencieux et indifférent. Cet incident illustre la situation d'un régime qui est en plein désarroi et fera n'importe quoi, y compris abattre un avion de passagers pour continuer sa prise illégitime sur le pouvoir. C'est le même régime qui a tué 1500 de ses propres citoyens lors des soulèvements de novembre 2019.

La communauté internationale est dans une position unique pour tenir le régime iranien responsable d'un acte aussi fatal. Elle devrait obliger le régime de Téhéran à obtenir des réponses claires à cet égard.

Dans un communiqué, le Premier ministre du Canada a souligné : « Je tiens à assurer à toutes les familles et à tous les Canadiens que nous ne nous reposerons pas tant qu'il n'y aura pas de réponses. Nous ne nous reposerons pas tant qu'il n'y aura pas de justice et de responsabilité. »

Des citoyens de différents pays se trouvaient dans l'avion et le régime devrait être jugé et puni par un tribunal international. Avec ce crime, la légitimité internationale du régime iranien a de nouveau été brisée. Ce crime du régime et des gardiens de la révolution est une violation de tout le droit international.

Selon les lois IATA affiliées à l'ONU, l'Iran doit livrer la Boite Noire de l'avion écrasé à Boeing, le fabricant de l'avion écrasé. Cependant, l'Iran a annoncé qu'il ne suivrait pas ce protocole.

Le régime iranien est empêtré dans un éventail de problèmes nationaux et internationaux qui l'ont amené à un stade de suffocation. Le crash de l’ avion de passagers est encore un autre signe d'un régime incapable et inhumain, le rapprochant de son effondrement.

Source : Iran News Wire