Pin It

restaurant fermeture téhéran iranCSDHI - Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux a entraîné la fermeture de trois restaurants gastronomiques à Téhéran en Iran, a annoncé un tribunal local. L'Iran n'en est pas à son coup d'essai, de nombreux restaurants ont déjà été fermés en Iran, et la raison est toujours identique : atteinte aux principes islamiques.

La vidéo montre des hommes et des femmes dans un restaurant dansant en violation de la loi de la République islamique qui interdit aux gens de danser en public.

Les directeurs des trois restaurants sont derrière les barreaux pour avoir permis à leurs clients d'organiser une fête mixte.

Le procureur a accusé les managers d’avoir créé un environnement favorisant le mélange des hommes et des femmes et une « atmosphère contre les principes moraux et religieux ».

Cependant, la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre que toutes les femmes dansant dans le restaurant respectaient le code vestimentaire de la République islamique et portaient un foulard. En même temps, un certain nombre d'entre elles portaient même un hijab complet et portaient un « tchador ».

Le tchador est un grand morceau de tissu lâche enroulé autour de la tête, du haut du corps jusqu'aux orteils, ne laissant que le visage exposé.

Les restaurants fermés, Divan, Ferdowsi et Shabestan, font partie des restaurants les plus connus de la capitale iranienne.

La fermeture de restaurants pour avoir permis à des clients de danser n'est pas sans précédent dans l'Iran dominé par le clergé.

Pas plus tard que le 5 janvier, la porte Boustan dans la capitale de la province riche en pétrole du Khouzistan a été bouclée pour avoir accueilli une fête lors du cortège funèbre du commandant en chef, décédé, de la force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique, Qassem Soleimani.

Le général Soleimani a été tué lors d'une frappe ciblée de drones américains le 3 janvier 2020, à l'extérieur de l'aéroport international de Bagdad.

Source : Radio Farda