Pin It

Coronavirus iranCSDHI - Les médias officiels iraniens ont rapporté que deux Iraniens sont morts à Qom après des tests positifs pour le nouveau coronavirus.

Trois autres patients sont suspectés être porteurs du virus à Babol, dans le nord de l'Iran, et à Arak, dans le centre de l'Iran. Les informations locales indiquent cependant que le nombre de décès est plus élevé, que le nombre de cas cités.

Selon les experts, cette annonce soudaine indique que le virus s'est répandu parmi la population. Le nombre de décès ne représente qu'un faible pourcentage des personnes infectées.

Deux Iraniens sont morts dans un hôpital de la ville de Qom. L'annonce a été faite par le directeur de l'Université des sciences médicales de Qom le mercredi 18 février.

Selon l'agence de presse officielle, IRNA, les deux patients venaient de districts différents de la province de Qom et n'avaient pas voyagé vers ou depuis la Chine.

Située à 150 kilomètres au sud de Téhéran, Qom est le principal centre religieux du pays dominé par le clergé.

Des cas de coronavirus ont été signalés dans différentes régions d'Iran, mais le gouvernement ne les a pas encore confirmés. Un nombre indéterminé de cas suspects sont actuellement en quarantaine.

"Au cours des deux derniers jours, des cas suspects du nouveau coronavirus ont été détectés dans la ville sainte de Qom", a déclaré Kianoush Jahanpour, le porte-parole du ministère iranien de la santé, à l'agence de presse officielle, IRNA.

Le ministère de la santé et d'autres responsables du régime avaient précédemment rejeté les informations sur l'émergence d'un coronavirus en Iran.

Des informations émanant des médias sociaux indiquent que le ministre de l'intérieur a conseillé au ministre de la santé de ne publier aucun rapport sur le coronavirus en Iran avant les élections législatives de vendredi.

Le nouveau coronavirus a été détecté dans au moins deux douzaines de pays. L'épidémie a coûté la vie à plus de 2 400 personnes jusqu'à présent et en a infecté plus de 74 000.

Source : Iran HRM