Pin It

Esmail Abdi arrêté iranCSDHI- Le 20 avril 2020, le militant des droits des enseignants, Esmail Abdi, a été arrêté alors qu'il demandait au tribunal de la prison d'Evin de prolonger son congé pénitentiaire.

M. Abdi avait été temporairement libéré de la prison d'Evin le 17 mars 2020 sur directive du pouvoir judiciaire d'accorder un congé de prison aux prisonniers pendant la pandémie COVID-19. L'arrestation et la détention soudaines de l'enseignant militant Esmail Abdi sont en contradiction avec la directive du pouvoir judiciaire. Même le procureur adjoint de la prison d'Evin avait approuvé le fait que les enseignants militants Esmail Abdi et Mahmoud Beheshti Langroudi pouvaient bénéficier d'un congé de prison pendant la pandémie COVID-19.

M. Abdi a été arrêté malgré l'annonce faite le 18 avril par le chef du pouvoir judiciaire des mollahs, Ebrahim Raisi, qu'une grande partie des prisonniers qui avaient bénéficié de congés de prison pourraient être libérés définitivement.

M. Esmail Abdi, secrétaire du Syndicat des enseignants, enseignait les mathématiques dans les lycées. Il a été arrêté le 25 juin 2015, alors qu'il se rendait au tribunal d'Evine pour s'enquérir de la raison pour laquelle on lui avait interdit de quitter le pays. Au lieu de répondre à son enquête, il a été arrêté après plusieurs heures d'interrogatoire. Après six mois, en mars 2015, il a été condamné à six ans de prison par la branche 15 du tribunal révolutionnaire pour « propagande contre l'État » et « collusion et association contre la sécurité nationale ».

Selon l'article 134 du Code de punition islamique, il aurait dû être condamné à 5 ans pour les motifs susmentionnés.

Source : Iran HRM