Pin It

étudiants iraniens iranCSDHI - Exprimant sa profonde inquiétude, Iran Human Rights (IHR) demande une réponse sérieuse et immédiate de la part de la communauté internationale sur le sort des deux étudiants emprisonnés, Ali Younesi et Amir Hossein Moradi.

Ali Younesi et Amir Hossein Moradi ont été arrêtés il y a 81 jours et transférés en isolement dans le pavillon 209 de la prison d'Evine en Iran. Ils se sont vus refuser l'accès à une représentation légale pendant cette période. Ali Moradi a contacté sa famille pour la dernière fois il y a deux semaines et on ignore aujourd’hui où il se trouve.

Exprimant sa profonde inquiétude, Iran Human Rights demande une réponse sérieuse et immédiate de la part de la communauté internationale sur le sort d'Ali Younesi et d'Amir Hossein Moradi.

Mahmoud Amiry-Moghaddam, directeur d'Iran Human Rights, a déclaré : « Etant donné les accusations portées par le porte-parole de la justice au sujet des deux étudiants et les récentes condamnations à la peine de mort prononcées à l'encontre des manifestants du mois de novembre 2019, nous sommes profondément préoccupés par le fait que le système de sécurité de la République islamique va prononcer de lourdes peines contre Ali Younesi et Amir Hossein Moradi sur des accusations sans fondement afin d'inspirer la peur aux autres étudiants. La communauté internationale, en particulier les Nations unies et l'Union européenne, doit réagir à la situation de ces deux étudiants avant qu'il ne soit trop tard. »

Ali Younesi et Amir Hossein Moradi ont été arrêtés le 10 avril 2020, sans aucun préavis légal, et transférés dans le quartier 209 de la prison d'Evine, au sein du ministère du renseignement. Ils ont été transférés dans une cellule plus grande après avoir passé 59 jours en isolement. Les deux prisonniers, considérés comme de brillants étudiants, se sont vus refuser le droit à un avocat ou même à un conseil juridique, et ils n'ont eu droit qu'à quelques appels téléphoniques avec leur famille.

Le frère d'Ali Younesi, Reza Younesi, a tweeté le 11 juin que l'étudiant avait contracté le COVID-19 en prison. Selon les sources d'IHR, Ali Younesi n'a eu aucun contact avec sa famille depuis quinze jours et son état actuel est inconnu.

Alors qu'il était au lycée, Ali Younesi a remporté les médailles d'argent et d'or aux Olympiades nationales d'astronomie, respectivement en 2016 et 2017. En au cours de sa dernière année de lycée, il a remporté la médaille d'or avec l'équipe nationale iranienne aux Olympiades mondiales d'astronomie de 2018 en Chine. Il étudie l'informatique à la prestigieuse université de technologie de Sharif. Amir Hossein Moradi, qui étudie la physique dans cette même université, a également remporté l'argent aux Olympiades iraniennes d'astronomie de 2017.

Le 6 mai 2020, le porte-parole du pouvoir judiciaire de la République islamique d'Iran a accusé Ali Younesi et Amir Hossein Moradi, arrêtés le 10 avril, d'avoir des liens avec l'organisation des Moudjahidine du peuple (MEK) et d'être en possession d' « engins explosifs ». L'accusation pourrait entraîner une sanction sévère pour les deux étudiants d'élite de l'Université de technologie de Sharif.

Compte tenu de la longue tradition de la République islamique d’Iran visant à obtenir de faux aveux sous la torture, Iran Human Rights met en garde contre leur sort et la nouvelle vague possible d’arrestations visant à créer la peur dans la société afin de contrôler les crises en cette période d’épidémie de la COVID-19 et après elle.

Source : Iran Human Rights