Pin It

BBC - 11 juillet 2004 - La police iranienne a arrêté deux dirigeants d'une association d'enseignants. Mahmoud Behechti Langaroudi et Ali Asghar Zati ont été arrêtés samedi chez eux à Téhéran.
L'Association Professionnelle des Enseignants avait organisé une grève d'une semaine qui n'a pas abouti durant la semaine des enseignants en avril.
Plus de 30% des enseignants à travers le pays avaient fait grève causant la fermeture d'au moins 400 établissements scolaires dans la seule capitale. L'association demandait à l'époque le versement des salaires impayés. Une autre demande était de restructurer les conditions d'embauche des enseignants par rapport à d'autres employés.

Le ministère de l'éducation avait accusé l'association d'incitation à la grève illégale.
L'Iran compte 700.000 enseignants. Ils se plaignent des bas salaires depuis longtemps. En moyenne, les enseignants en Iran reçoivent environ 200 dollars par mois, ce qui selon les chiffres officiels est juste au-dessus du seuil de pauvreté. De nombreux enseignants sont forcés de trouver un second emploi pour boucler les fins de mois.
Vers la fin janvier, une protestation similaire avait eu lieu, avec des sit-ins et le boycott des cours. Auparavant de nombreux représentants d'organisations enseignantes avaient mené un sit-in de protestation devant le parlement.