Pin It

ImageCSDHI - Selon les informations reçues, le ministère de la Santé des mollahs a ordonné dans une directive aux hôpitaux et aux centres de soins d’utiliser des véhicules banalisés pour le transfert des blessés, au lieu d’ambulance et que l’ensemble des blessés des affrontements soient emmenés à l’hôpital Imam Sadegh appartenant au corps des gardiens de la révolution. Les pasdarans transfèrent alors les blessés vers des prisons.

Ces derniers jours, dans un acte inhumain, les hommes de main du régime en usant de la force et de pressions sur le personnel hospitalier, ont enlevé des blessés que la population avait amenés dans des hôpitaux de Téhéran, pour les mettre dans des maisons d’arrêt ou des prisons secrètes.

La Résistance iranienne appelle les professionnels de la santé épris de liberté de tout le pays à secourir les blessés et demande à la jeunesse courageuse d’être vigilante face au régime des mollahs.