Pin It

CSDHI - L’Iran sous la domination des mollahs fait partie des trois pays dans le monde qui bloquent Twitter, Facebook et YouTube selon de nouvelles données publiées.

L'Iran a bloqué Facebook, Twitter et YouTube depuis le soulèvement populaire en 2009, lorsque des manifestants ont largement utilisé Internet pour envoyer des informations sur la répression du régime et pour organiser les manifestations.

Les images envoyées au monde comportaient les derniers instants de Neda Agha-Soltan dans les rues de Téhéran alors qu’elle était abattue par des agents.

La Chine a également bloqué les trois sites : Twitter, Facebook et YouTube en 2009.

Le troisième pays est la Corée du Nord où l'accès à Internet est ultra limité.

Ces données ont été compilées avec l'aide du rapport de transparence de Google, de Twitter et d'OpenNet Initiative, un partenariat entre les universités de Toronto et d’Harvard et le Groupe SecDev à Ottawa.