fouet2CSDHI – En Iran, des juges ont condamné un homme et une femme, qui entretenaient une relation secrète, à la flagellation, à l'exil et au travail forcé dans un établissement psychiatrique.

Les deux accusés ont été jugés par la 5ème branche du tribunal pénal de Téhéran. Les juges les ont déclarés coupables et condamnés chacun à recevoir 99 coups de fouet.


Le jeune homme a été condamné à deux ans de résidence forcée dans un endroit où les conditions climatiques sont médiocres, tandis que la jeune femme a été condamnée à un an de travaux forcés dans un foyer pour malades mentaux. Elle doit y travailler trois fois par semaine, six heures par jour.

 

Source : Site Web officiel, Hamshahri, le 9 octobre 2017

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @CNRIfemmes: Délégation de mères de martyrs pour la liberté en Iran Madame Ibrahimpour, mère courage, raconte l'histoire de sa famille.…

csdhi.org

RT @CNRIfemmes: Gary Duran Vadell : En occident on ne peut fermer les yeux sur les violatons des droits en Iran. L'Europe ne peut oublier s…

csdhi.org

RT @CNRIfemmes: Rama Yade : aujourd'hui, nous sommes toutes des Iraniennes. Aujourd'hui le visage de l'Iran sont les femmes. Maryam Radjavi…

csdhi.org