Pin It

Central Prison of Karaj iranCSDHI - Deux prisonniers sont morts du coronavirus dans la prison centrale de Karaj en Iran et au moins 11 autres ont été transportés à l'hôpital après avoir été infectés et ils n'ont pas été renvoyés en prison dans une crise sanitaire prévisible et évitable.

Pin It

covid iranCSDHI - L'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI / MEK) a annoncé mardi 7 juillet 2020 que le nombre de morts causés par la COVID-19 en Iran dépasse le chiffre de 66 900. Le nombre de victimes à Téhéran est de 16 900.

Pin It

chrériens iranCSDHI - Les forces de sécurité iraniennes ont arrêté une convertie chrétienne à Téhéran, après avoir fouillé son domicile et confisqué ses effets personnels.

Pin It

COVID 19 crisis in IranCSDHI - Un législateur iranien a déclaré aujourd'hui que le COVID-19 a tué 300 personnes certains jours durant l'épidémie de coronavirus dans le pays.

Pin It

manifestants penitencier grand téhéran iranCSDHI -La pression physique et mentale exercée sur un prisonnier a été telle que celui-ci a fait une tentative de suicide au pénitencier du Grand Téhéran. 

Pin It

manifestations iranCSDHI - Ces jours-ci, la situation volatile de la société iranienne et la haine du peuple contre le gouvernement et les différentes factions sont des sujets de discussion et d'enquête pour les médias iraniens, qui craignent des émeutes.

Pin It

mahmoud mousavi Majd prisonnier couloir mort iranCSDHI - Mahmoud Mousavi-Majd, un prisonnier politique qui se trouvait dans le couloir de la mort en Iran a été transféré vers un lieu inconnu.

Pin It

coronavirus iran2CSDHI - Des personnes portant des masques de protection marchent dans une rue, suite à l'apparition du coronavirus (la COVID-19), à Téhéran en Iran, le 28 juin 2020.

Pin It

censure internet iranCSDHI - L'Iran est l'un des pays où la censure d'Internet est la plus forte. Le gouvernement iranien et les gardiens de la révolution (les pasdarans) cherchent à bloquer tous les médias sociaux.

Pin It

Javad Zarif au parlement iranCSDHI - Le ministre iranien des affaires étrangères a déclaré aujourd'hui dans un discours enflammé au Parlement qu'il avait tout « coordonné » avec le commandant désormais décédé de la Force Qods. Javad Zarif a déclaré qu'il avait des sessions hebdomadaires avec Qasem Soleimani et qu'il travaillait en coordination avec lui.