Pin It

autoimmolation iranCSDHI - Le 30 septembre dernier, quatre Iraniens ont eu recours à l'auto-immolation par le feu et un homme a sauté d'un bâtiment, à cause des pressions financières dues à la situation économique désastreuse de l’Iran.

Pin It

femmes iranCSDHI - Il a été signalé que deux femmes iraniennes avaient été condamnées à mort dans les villes d'Ispahan et de Khoy, en Iran. Elles avaient déjà été informées de la décision du tribunal de les exécuter, mais à présent, le processus d’appel est terminé.

Pin It

droit a éducation refus bahaïs iranCSDHI - Cette année, plusieurs étudiants bahaïs à l’examen national d’entrée à l’université (NEE) ont été refoulés à cause de leurs convictions religieuses.

Pin It

navette en bateau école iranCSDHI - Les enseignants et les élèves de 37 villages de la province du Khouzistan sont obligés d'utiliser des bateaux ou des radeaux pour traverser le fleuve et se rendre à l'école, ce qui a conduit 20% des élèves, en particulier des filles, à abandonner leur scolarité.

Pin It

fouet iranCSDHI - Plus de 91 manifestants ont été condamnés au fouet en Iran, selon les informations recueillies par Iran News Wire, en septembre 2019.

Pin It

enfant VIH IranCSDHI - Au moins 300 personnes, y compris des enfants, auraient été infectées par le VIH dans les provinces de Chaharmahal et Bakhtiari, dans le sud-ouest du pays, à cause d’une seringue contaminée, selon les informations obtenues.

Pin It

auto immolation iranCSDHI - Les informations en provenance d’Iran indiquent que le 30 septembre, quatre Iraniens ont eu recours à l'auto-immolation, tandis qu'un homme a sauté d'un bâtiment à cause des pressions économiques.

Pin It

infirmières emploi iranCSDHI – En Iran, au moins 4 000 infirmières quittent leur emploi chaque année, certaines pour cause de retraite ou d'invalidité, mais beaucoup démissionnent en raison des pressions intenses exercées par cet emploi qui manque cruellement de personnel.

Pin It

effondrement économie iranCSDHI - Les conséquences de la faillite de l’économie iranienne sont de plus en plus évidentes, car plus aucun membre du gouvernement iranien ne peut la cacher ou la censurer.

Pin It

Ebrahim Raisi corruption pouvoir judiciaire iranCSDHI - Lors d'une réunion de l'Assemblée des experts iraniens, le chef du pouvoir judiciaire, Ibrahim Raisi, a identifié la « défense du parti et de la tribu d'amis et de personnalités aux vues similaires », comme « un autre facteur de corruption » et il a décrit la corruption dans le système judiciaire comme « stupéfiante ».