Pin It

ImageIran Focus, 14 avril - Un jeune homme en Iran s'est fait amputé hier de la main droite et du pied gauche, rapportait un quotidien officiel.

Le jeune, nommé Mohammad B., est incarcéré à la prison Karoun de la ville d'Ahwaz dans le sud-ouest du pays. Le journal Hanbastegui écrivait qu'il serait amputé aux premières heures de la matinée du 13 avril.

Le régime iranien a été condamné 51 fois par les Nations Unies pour l'ampleur de ses violations des droits de l'homme.

 


 

Pin It

ImageIran Focus, 4 avril - Après les révélations d'un médecin iranien réfugié au Canada affirmant que la photo journaliste canadienne Zahra Kazemi, a bien été tuée sous la torture à la prison d'Evine de Téhéran en été 2003, les autorités iraniennes ont nié en bloc ses affirmations. Or, dans leur empressement d'occulter cette tragique affaire, elles ont fait appel à deux avocats de la mère de la victime pour rejeter les déclarations de ce témoin capital. Malheureusement, les avocats laissent entendre que le médecin avait raison.

 

Pin It
ImageReporters sans frontières, 23 février 2005 - Arash Sigarchi, journaliste et weblogger arrêté le 17 janvier 2005, a été condamné, le 22 février, à 14 ans de prison par le tribunal révolutionnaire de Gilan (nord du pays).

Reporters sans frontières s'insurge contre cette sentence et demande aux délégations des Etats présents à Genève pour la réunion préparatoire au Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) d'entrer en contact avec leurs homologues iraniens pour exiger la libération d'Arash Sigarchi.

Pin It
ImageIran Focus,Téhéran, 26 janvier - Un raid policier en pleine nuit des forces spéciales de la police contre des protestataires réfugiés dans le théâtre principal de Téhéran a conduit à plusieurs arrestations, selon des témoins oculaires.

Plusieurs centaines de personnes avaient attendu des heures mardi soir pour assister à Photo Souvenir, une nouvelle pièce écrite par Ghotbadine Sadeghi, au Théâtre principal de la capitale.

Pin It

BBC - 11 juillet 2004 - La police iranienne a arrêté deux dirigeants d'une association d'enseignants. Mahmoud Behechti Langaroudi et Ali Asghar Zati ont été arrêtés samedi chez eux à Téhéran.
L'Association Professionnelle des Enseignants avait organisé une grève d'une semaine qui n'a pas abouti durant la semaine des enseignants en avril.
Plus de 30% des enseignants à travers le pays avaient fait grève causant la fermeture d'au moins 400 établissements scolaires dans la seule capitale. L'association demandait à l'époque le versement des salaires impayés. Une autre demande était de restructurer les conditions d'embauche des enseignants par rapport à d'autres employés.

Pin It

ImageTéhéran, 29 septembre- Iran Focus - Ils ont quitté leur village avant l'aube pour être au portail du complexe qui abrite le palais de justice de Téhéran avant son ouverture. Il y avait plus d'une centaine de personnes ; tous des hommes,  au visage tanné et aux grandes mains calleuses et rêches. Beaucoup semblaient jeunes, d'autres d'un certain âge et une poignée de vieillards.

Pin It

ImageEnquête sur les enfants des rues, parue dans le quotidien gouvernemental « Iran » du 20 janvier 2003.

  • D'après les chiffres, les déviations sexuelles des adolescents scolarisés ont augmenté de 635%.
  • En moyenne, chaque semaine 35 filles s'enfuient de chez elles et chaque jour une fille est exploitée sexuellement.

Pin It
ImageIran Focus: 13 novembre - Les autorités iraniennes de la ville de Babol (nord de l'Iran) ont exhibé un jeune dans les principales artères de la ville. Un témoin a rapporté que pour pour "humilier la dignité" du jeune, les agents du régime lui ont rasé les cheveux en croix, lui ont enfilé un baton dans les manches et l'ont exhibé de cette manière dans les rues de la ville.

Pin It

ImageBam, 30 septembre 2004 - Neuf mois après le séisme dévastateur qui a fait plus de 50.000 morts et plus de 90.000 sans abris, un nouveau spectre hante les survivants de cette catastrophe naturelle. Le trafic humain est devenue un commerce florissant, avec les fillettes orphelines et les enfants des familles pauvres enlevés par des bandes du crime organisé.

Pin It

ImageIRAN - 28.06.2004 - RSF -Dans une lettre ouverte, Reporters sans frontières a interpellé la délégation européenne qui a récemment pris part au dialogue avec la République islamique sur la question des droits de l'homme, les 14 et 15 juin à Téhéran. L'organisation a dénoncé la poursuite des menaces à l'encontre des professionnels de la presse et la dégradation de la situation des journalistes emprisonnés.