Pin It

ImageBelga: Mehdi Karoubi, a demandé à rencontrer des responsables du régime pour leur présenter des documents prouvant, selon lui, que des manifestants contre la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad ont été violés en prison.

M. Karoubi avait pour la première fois formulé ses accusations le 29 juillet dans une lettre dans laquelle il affirmait que des détenus avaient été "sauvagement violés".

Pin It

ImageCSDHI - reportage de la chaine Arte sur la Cité d'Achraf et l'attaque brutale des forces irakiennes.

 Cliquez sur l le liens pour voir le reportage

http://www.youtube.com/watch?v=dM081OhBL9M

Pin It

CSDHI -  Clip vidéo sur les activités des partisans des Moudjahidine du peuple d'Iran dans le Bazar de Téhéran et ses abords. Cliquez sur  le lien ci-dessous pour voir le film
http://www.youtube.com/watch?v=v6tSZVV-Ef4

 

Pin It

CSDHI - Suite à l’interdiction de parution du journal Etemad Melli appartenant à Mehdi Karoubi, candidat malheureux de l’élection présidentielle, de nombreux opposants ont manifesté lundi aprè-midi à Téhéran contre cette nouvelle mesure répressive du guide suprême Ali Khamenei.

 

Pin It

CSDHI - Trois jeunes prisonniers qui avaient dénoncé des cas de torture lors de la visite d’une délégation de parlementaires à la prison d’Evine, sont porté disparus, rapporte le site de « la vague verte », (16 août).

Abbas Bigdeli, Reza Rastegar et Majid Moghimi avaient montré les traces de torture sur leurs corps et fait état d’exactions cruelles à l’encontre de manifestants arrêtés au lendemain du soulèvement contre l’élection frauduleuse d’Ahmadinejad. Ils ont été porté disparus dès le lendemain de la visite des parlementaires et aucune information n’a pu être obtenue de leur sort.

Pin It

ImageAFP-TV : Pour voir vidéo cliquer ici : http://www.youtube.com/watch?v=Ps0iX5WzBqI&feature=fvsr
-  Les résidents sans armes d'Achraf sont sans aucun moyen pour se défendre. Ils ont été attaqués par 2000 hommes armés, qui les ont agressés et battu avec des barres de fer et des chaînes. Les assaillants ont intentionnellement essayé d'écraser les résidents avec leurs véhicules Humvee. « Ceci est clairement un crime contre l'humanité ».

 

Pin It

CSDHI - Dans une initiative retentissante, plusieurs hauts dignitaires religieux des écoles coraniques de Qom, de Machad et d’Ispahan ont appelé à la destitution du guide suprême, Ali Khamenei. D’une portée politique et religieuse de grande importance, la lettre ouverte des chefs religieux, rendu public dimanche, déclare Khamenei « inapte » à remplir la fonction de dirigeant suprême de l’état islamique.

 

Pin It

CSDHIActive Image - Selon les informations du Département social des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) à l’intérieur du pays, samedi 15 août, des groupes de femmes et de mères des martyrs du soulèvement populaire se sont rassemblés sur la place principale du parc Laleh de Téhéran pour célébrer la mémoire de leurs enfants et de leurs proches disparus. Elles ont entamé une marche près de la place principale.

Les forces répressives, craignant que le mouvement de protestation ne se développe, ont essayé de les disperser. Mais les mères des martyrs s’y sont opposées. Face à la détermination des protestataires, les agents en civils ont chargés, ne montrant aucune pitié pour ces mères et ces parents endeuillés de martyrs. Ils ont filmé les protestataires et chercher à créer une atmosphère de peur pour empêcher la tenue de cette cérémonie d’hommage.

Pin It

CSDHI - Selon les informations reçues, les agents du ministère du Renseignement des mollahs (Vevak), le 13 août, ont arrêté sept enseignants dans un raid opéré à leurs domiciles dans le secteur Saravan dans la province du Baloutchistan (Est de l’Iran).  Au milieu de la semaine dernière également, 15 autres enseignants baloutches de Saravan et Zahedan, avaient été arrêtés par des agents du Vevak et emmenés vers une destination inconnue.

 

Pin It

AtActive Imagetaque contre Achraf – Communiqué n° 82 du CNRI
Shaaban Souri, 44 ans, blessé durant l’attaque criminelle des forces irakiennes contre le camp d’Achraf, est décédé la nuit dernière à 21h30, alors qu’il était transféré à l’hôpital Balad des forces américaines. Il avait passé 22 années de sa vie à lutter pour la liberté du peuple iranien contre la tyrannie religieuse en Iran.