Pin It

CSDHI-  Les respensables d'université de Zanjan ont cassé les serrures des bureaux de l'association des étudiants islamiques et vidé le bureau de toutes leurs affaires sans le moindre mandat.
Après avoir vidé les bureaux, ils ont sali les murs de peintures. Les agents n'ont pas donné de réponses aux questions sur les raisons de la fermeture de ces bureaux.
Une décision de suspension et d'expulsion du secrétaire de cette association, Sorouch Chekarchian et un membre Taimaz Amir, a été appliquée  en même temps. ( A H R in Iran, 27 septembre 2009)

 

Pin It
Active ImageActive Image

Pin It

CSDHI - Des milliers d’étudiants de l’université technologique Charif se sont rassemblées aujourd’hui contre la venue de Kamran Danechjou, le ministre des Sciences des mollahs, selon le Département social de l’OMPI à l’intérieur de l’Iran.
Les étudiants scandaient « les canons, les tanks et les miliciens ne servent plus à rien », et « à bas ce gouvernement trompeur ». Ils ont poursuivi leurs protestations malgré la présence massives des forces répressives.

 

Pin It

CSDHI -Active Image Selon les informations reçues, les forces anti-émeutes du régime des mollahs ont lancé dans la soirée de lundi une attaque contre la cité universitaire de Téhéran et arrêté plusieurs étudiants qui ont été emmenés vers des destinations inconnues.

Les agents excédés par la manifestation d’aujourd’hui avec ses slogans hostiles au pouvoir, avaient pris position devant un bâtiment de la cité universitaire dès 17h40 local pour procéder à des arrestations de militants identifiés dans la matinée. A la tombée de la nuit, leur nombre a augmenté et une longue file s’est formée devant la cité.

Pin It

ImageCSDHI - Des milliers d'étudiants de l'Université de Téhéran ont manifesté contre Kamran Danechjou, le ministre des Sciences du régime, lors de la cérémonie d'ouverture ce lundi. La manifestation a débuté à 10h00 locale selon des informations du Département social de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran.

 

Pin It

ImageCSDHI- 28 septembre, les étudiants de Téhéran manifestent contre le gouvernement sur l’allée principale du campus. Parmi les informations publiées aujourd’hui sur le site Rowzane, on note qu’hier, 27 septembre, Gholam Ali Haddad-Adel, président du parlement iranien, a été accueilli au département de philosophie de l’université de Téhéran par des étudiants qui criaient “mort au dictateur”.

http://www.youtube.com/watch?v=xmgFR84fmgY

Pin It

CSDHI -Active Image Les manifestants arrêtés dans les manifestations du 18 septembre à Téhéran ont été transférés à la section 209 et la section des Pasdaran de la prison d’Evine. Ces sections sont surpeuplées. Les femmes et les hommes détenus auparavant dans ces quartiers ont été transférés dans les sections de quarantaine des femmes et de la section 7.

 

Pin It

CSDHI Active Image- "Mort au dictateur !" Des milliers de manifestants iraniens ont scandé ce slogan vendredi à l'occasion d'un rassemblement officiel de solidarité avec les Palestiniens dans la capitale où le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a de nouveau mis en doute l'Holocauste.  Des partisans du régime ultraconservateur habillés en civil et circulant à moto ont frappé les manifestants à l'aide de bâtons et arrêté plusieurs d’entre-eux.

L’ancien président Mohammad Khatami a également été agressé physiquement par des partisans du régime alors qu'il participait au rassemblement officiel. Selon son frère, Mohammad Reza Khatami, il n'a pas été blessé. "Des gens ont lancé des slogans contre lui" au moment de l'agression, a-t-il dit.

Pin It

ImageCSDHI - Plusieurs membres de la famille du grand ayatollah dissident iranien Hossein Ali Montazeri ont été arrêtés ces derniers jours, a rapporté mercredi la presse locale.

"Mes trois enfants ont été arrêtés lundi par des personnes qui possédaient un mandat de la cour spéciale du clergé de Qom", la ville sainte chiite au sud de Téhéran, a déclaré au quotidien réformateur Etemad le fils du religieux, Ahmad Montazeri.

Pin It

CSDHIActive Image - Selon les informations reçues, le 7 septembre, des agents du ministère du Renseignement ont arrêté un Bazari renommé de Téhéran, M. Mohsen Dokmetchi. Il a été incarcéré dans la section 209 de la prison d’Evine.

Il a été arrêté sur son lieu de travail puis conduit à son domicile. Lors de la fouille, les agents ont détérioré des biens et en ont saisi d’autres, comme ses albums de photos, son ordinateur, son téléphone et ses papiers d’identité.