Pin It
ImageAppel urgent à l’ONU et au gouvernement américain pour transférer les blessés graves à l’hôpital de Balad et libérer les otages

Attaque contre Achraf – Communiqué n° 70 - L’état des membres de l’OMPI blessés et pris en otage par les forces irakiennes le 28 juillet dans l’attaque contre Achraf, s’aggrave. Parmi les 36 otages, certains sont gravement blessés. Ils sont tous depuis ce jour en grève de la faim. L’état de santé de sept blessés va en s’aggravant et quatre sont dans la situation suivante :

- Mehraban Bala’i, dont les deux jambes, touchées par des balles et brisées par les forces irakiennes, ont perdu toute sensibilité. Il ne peut plus marcher et il est déplacé sur brancard.
- Sohrab Balouchi, qui a été renversé par un véhicule Humvee des forces irakiennes, est gravement blessé et sujet à des douleurs insupportables.
- Ebrahim Komari souffre terriblement d’un bras cassé.
- Habib Ghorab souffre d’hémorragie et de douleur au niveau de l’estomac.

Pin It

Image AI, 4 août - Amnesty International recherche de toute urgence des informations sur environ 36 résidents iraniens du camp d’Achraf qui ont été arrêtés, depuis que les forces de sécurité irakiennes ont pris le contrôle du camp le 28 juillet 2009 et ont été emmenés vers un lieu inconnu, à Bagdad ; des allégations disent qu’une partie ou la totalité d'entre eux ont été battus et torturés. Selon Abdul Nassir al-Mehdawi, gouverneur de la province irakienne de Diyala, cité par l'agence de presse Reuters, «leurs dossiers sont actuellement à l'étude. Ils sont accusés d'incitation aux troubles. Nous allons les traiter conformément à la loi irakienne, nous n’allons pas les renvoyer en Iran. » On ignore toutefois si les 36 ont été autorisés à avoir accès à des avocats, à contacter leur famille ou au traitement médical dont ils ont besoin.

 

Pin It

ImageAttaque contre Achraf – communiqué n° 68 du CNRI

Cela fait 10 jours qu’aucun vivres n’est entré à Achraf à cause du blocus et de l’attaque sauvage des forces irakiennes. Or il y a plus de 500 personnes blessées, plus de 1000 autres qui ont reçu des coups et un grand nombre de malades parmi les résidents d’Achraf. C’est un crime de guerre contre des personnes protégées et un crime manifeste contre l’humanité.

Pin It

CActive ImageSDHI - La police anti-émeute et les miliciens bassidjis ont dispersé mercredi des centaines de manifestants de l'opposition qui tentaient de se rassembler devant le Parlement où avait lieu l'investiture du président Mahmoud Ahmadinejad, selon un témoin.
"Des policiers anti-émeutes et des bassidjis (miliciens islamistes) ont dispersé quelques centaines d'opposants qui scandaient des slogans contre Mahmoud Ahmadinejad", a déclaré ce témoin.

La police a lancé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.
Les magasins sont fermés dans les environs du Parlement.

Pin It

CSDHI Active Image- Clip vidéo sur les blindés irakiens cherchant à tuer des résidents d'Achraf et d'autres crimes commis contre eux
http://www.youtube.com/watch?v=S6nLSO987Qo

 

Pin It

ImageCSDHI -  La confirmation de la présidence de Mahmoud Ahmadinejad par le guide suprême du régime, Ali Khamenei a été une autre occasion pour la population hier de poursuivre son soulèvement enclenché depuis plus de 50 jours. Des manifestations et des heurs sont en court dans plusieurs points de la capitale, notamment sur les places Vanak, Enghelab, Vali-Asr, Fatémi, le boulevard Azadi. Les manifestants ont scandé « mort au dictateur ».

 

Pin It

CSDActive ImageHI - Clip vidéo les femmes iraniennes résistent en première ligne à l'attaque sauvage des forces irakiennes.

http://www.youtube.com/watch?v=0BwryDMsAQw

Pin It

Active ImageCSDHI - Clip vidé montrant comment les forces irakiennes ont sauvagement lynché les résidents sans défense d'Achraf, faisant plusieurs morts parmi eux.

http://www.youtube.com/watch?v=N1i8_Wld9jc

Pin It

AFP: Mir Hossein Moussavi a dénoncé dimanche 2 août le procès organisé contre des manifestants et des responsables réformateurs, en affirmant sur son site internet que les "aveux" obtenus "rappellent des tortures moyenâgeuses". Lors de l'ouverture des procès samedi, plusieurs personnalités du camp réformateur avait regretté leur participation au mouvement de contestation de la victoire du président Mahmoud Ahmadinejad lors de l'élection présidentielle du 12 juin, certains affirmant même qu'il n'y avait pas eu de fraudes durant ce scrutin.

 

Pin It

ImageCSDHI -Hier  à 19h00, heure locale, le général Shamari, commandant de la police de la province de Diyala, a reconnu que ses forces avaient arrêté 36 membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).

Selon la télévision Al-Hura, il a déclaré: « Ces gens font partie de ceux qui ont participé à des émeutes dans le camp d’Achraf ces dernières quatre jours qui ont fait deux morts parmi les policiers et  66 autres blessés, et des dommages collatéraux au Camp d’Achraf, qui est considéré comme une propriété irakienne. »