Pin It

Le Figaro -Plusieurs dizaines d'étudiants iraniens ont manifesté aujourd'hui à Téhéran dans le dernier appel en date en faveur de la libération de trois de leurs camarades emprisonnés, qui s'est accompagné de critiques du pouvoir, a rapporté l'agence Isna.
C'est la troisième manifestation à la faculté de gestion de l'Université Amir Kabir depuis que les trois étudiants ont été condamnés le 16 octobre à des peines de prison allant jusqu'à trois ans.
.

 

Pin It

Quatre hommes, reconnus coupables de trafic de drogue, et un criminel ont été pendus en Iran, a rapporté la presse aujourd'hui.
Les quatre trafiquants de drogue ont été pendus dans la province de Hormuzgan (sud), selon le quotidien Etemad Melli, qui a identifié un seul des condamnés comme étant F.M., âgé de 33 ans.

Pin It

ImageCNRI - M. Abdullah Mansouri, un opposant iranien livré au régime inhumain des mollahs par le gouvernement syrien l'an dernier, se trouve dans le couloir de la mort en Iran.

M. Mansouri est un citoyen hollandais qui vit aux Pays-Bas depuis 1986. En mai 2006, en déplacement en Syrie,  il a été enlevé par le gouvernement et extradé en Iran.

Pin It

ImageUn homme a été pendu en public dans le sud de l'Iran, a rapporté samedi le quotidien Kayhan.  Selon le journal qui ne précise ni l'identité du condamné ni la date de la pendaison, la peine a été exécutée dans la ville de Kahnouj, dans la province de Kerman.


Cette pendaison porte à 244 le nombre d'exécutions cette année en Iran, selon un décompte effectué par l'AFP à partir d'informations de presse et de témoignages.
Le nombre des exécutions s'est accru de manière notable ces derniers mois dans le cadre d'une campagne visant à améliorer la sécurité en Iran.
Au moins 177 personnes avaient été exécutées en 2006, selon Amnesty International, et au moins 81 en 2005, selon un décompte de l'AFP.   (AFP)

Pin It

ImageAmnesty International craint que le mineur délinquant Makwan Moloudzadeh, Kurde iranien, ne soit exécuté très prochainement. Il aurait été déclaré coupable de lavat-e iqabi (relations anales) lors du viol présumé d'un garçon de treize ans. Makwan Moloudzadeh était âgé de treize ans au moment des faits présumés. Son dossier a été transmis à l'Unité d'application des peines et il doit être exécuté en public, près de son domicile.

 

Pin It

ImageLe mollah Haeri-Chirazi, représentant du guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, à Chiraz dans le sud de l'Iran, a fait l'apologie du châtiment de l'amputation. « L'amputation d'une main pour châtier un voleur aura plus d'effet que des dizaines d'années de prisons », a-t-il dit.

Pin It

Iran Manif - Deux prisonniers ont été pendus dans la ville de Mahan dans le sud de l'Iran, a rapporté l'agence de presse officielle IRNA le 31 octobre sans les nommer.

Cela porte à 43 les exécutions officiellement annoncées en octobre. Le mois de septembre avait compté 40 mises à mort.

Iran Manif a répertorié 225 exécutions depuis le mois de mai.

Mai = 43 exécutions
juin = 30
juillet = 35
août = 34
septembre = 40
octobre = 43

L'inaction et le silence de la communauté internationale deviennent suspects.

Pin It

CNRI - Le régime inhumain des mollahs a pendu en public un prisonnier identifié comme Ahmad D. sur la place du Centre de la ville d'Arak dans le centre de l'Iran, a annoncé aujourd'hui l'agence de presse officielle IRNA.


Selon le site Web de la télévision d'Etat mercredi, un prisonnier non identifié a été pendu dans la ville sainte de Qom.

 

Pin It

ImageDevant la volonté du régime iranien d'exécuter une jeune femme emprisonnée depuis son enfance, Amnesty International a lancé cette action urgente :

 

Pin It

CNRI - Une jeune femme, Soghra Najafpour, accusée d'avoir tué un garçon de huit ans, a passé dix-huit ans derrière les barreaux. Elle avait treize ans au moment du délit présumé mais le pouvoir judiciaire des mollahs insiste pour la pendre bientôt, écrivait le quotidien officiel Etemaad quotidien d'Etat le 2 octobre.