Pin It

ImageLes autorités iraniennes ont amputé des doigts en public un homme âgé d'une quarantaine d'années pour avoir volé de l'argent, a annoncé lundi l'agence de presse officielle IRNA.

 

Pin It

ImageTEHERAN, 25 fév 2007 (AFP) - Un Iranien, reconnu coupable de meurtre, a été pendu à Machhad (nord-est), a rapporté dimanche le quotidien Qods.
L'homme, identifié par son prénom Reza, avait tué à coup de couteaux un autre homme il y a trois ans.
Ces pendaisons portent à au moins 29 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte établi par l'AFP à partir d'informations de presse et de témoins.
L'an dernier, 154 personnes ont été exécutées dans la République islamique, selon ce même décompte.
 


 

Pin It

Le Figaro  27 février 2007  - L'entrepreneur français a été libéré avant-hier, mais son client allemand reste toujours détenu.
Dimanche dernier, encore une journée grise à la tristement célèbre prison d'Evine à Téhéran... Stéphane Lherbier ne les compte plus - cela fait déjà trop longtemps qu'il y est détenu. Sur le grand mur, la fenêtre doublée de persiennes ne laisse entrevoir qu'un filet de lumière. Comme toujours, la routine du quotidien : lever à sept heures, quelques politesses échangées avec la quinzaine de détenus qui partagent sa cellule - dont l'Allemand Donald Klein, son compagnon d'infortune -, un peu de lecture, et puis les coups de fil à sa famille.

Pin It

ImageLe syndicat des enseignants iraniens a publié un communiqué appelant à participer à une manifestation le 3 mars devant le Majlis (Parlement) pour protester contre le régime des mollahs.

Déjà le 23 février plus de 5000 enseignants se sont rassemblés devant le parlement pour réclamer la démission du ministre de l'Education et la révocation du responsable du développement et du programme au ministère de l'éducation.

Pin It

le conseil national de la résistance Iranienne a publié le communiqué suivant:

CNRI - Au cours du mois de Bahman iranien (21 janvier-20 février), l'Iran a été le théâtre de  380 mouvements de protestation contre le régime religieux et sa politique de répression.

Il faut dire que ce mois de Bahman a connu, selon les chiffres officiels du régime iranien, 7 exécutions publiques et 17 pendaisons en prison, et 44 condamnations à mort. Des centaines de personnes ont été arrêtées pour des raisons politiques ou de sécurité et 400.000 personnes ont été incarcérées pour des raisons diverses.

 

Pin It

ImageCSDHI -  Les agents des forces de sécurité de la province de Zendjan ont lancé un plan répressif  baptisé « Opération de Sécurité dans la société » au cours duquel ils ont interpellé plus d'une centaine de jeunes, rapporte l'agence de presse officielle Fars du 20 février.

Le patron des services de renseignements de la province a déclaré à cet effet que le plan avait permis de passer au peigne fin 40 zones de la province et d'arrêter 115 jeunes aussitôt qualifiés de « voyous  et fauteurs de troubles».
 

Pin It

ImageLe quotidien officiel Djomhouri écrivait le 20 février qu'il sera interdit de libérer des prisonniers et ceux qui sont en garde à vue, afin d'assurer la sécurité lors du  dernier mercredi de l'année iranienne, a annoncé Saïd Mortazavi, le procureur de Téhéran. Les libérations seront interrompues durant deux mois, le dernier de l'année iranienne et le premier de la nouvelle année.

 

Pin It

ImageCette semaine le régime des mollahs a procédé à une exécution à Zahedan, capitale provinciale du Sistan-Balouchistan, dans le sud-est de l'Iran.

La dictature religieuse a fait passer cet homme, Nasrollah Chanbeh Zehi, pour un des responsables d'un attentat contre un bus de gardiens de la révolution.

Pin It

le cinseil national de la résistance Iranienne a publié le communiqué suivant: 

CNRI - Ces derniers jours, le régime des mollahs a intensifié la répression dans des dimensions sans précédent dans la province du Sistan Baloutchistan. Les Forces de Sécurité de l'Etat (FSE) ont arrêté des centaines de jeunes dans des raids contre la population innocente, dans la capitale de cette province du sud-est de l'Iran, Zahedan. Les raids ont été si violents que beaucoup d'enfants ont été arrêtés avec leurs parents.

Pin It

Le monde Mercredi 21 février 2007 - TÉHÉRAN. L'un des auteurs de l'attaque à la voiture piégée commise,mercredi 14 février, contre un autobus des Gardiens de la révolutionà Zahedan dans le sud-est de l'Iran a été pendu publiquement,lundi 19 février dans lamatinée. Selon l'agence officielle Irna, une télévision iranienne a diffusé une vidéo dans laquelle Nosrallah Shanbeh-Zehi reconnaissait être l'auteur de l'attaque qui a fait onze morts. Un tribunal révolutionnaire l'a déclaré coupable.
Image

Image de Nosrallah Shanbeh -Zehi à là  télé