Pin It

TEHERAN, (AFP) - Deux des Irano-américains détenus en Iran, Haleh Esfandiari et Kian Tajbakhsh, ont été mis en accusation pour espionnage après avoir "reconnu" les faits pendant les interrogatoires, a affirmé mercredi le Parquet de Téhéran.


Une troisième Irano-américaine, qui n'est pas détenue mais dont le passeport a été confisqué, la journaliste Parnaz Azima, est accusée de collaborer avec une radio américaine "contre-révolutionnaire".

Pin It

 ImageLes bourreaux des mollahs ont informé M. Hardani, qui a passé sept ans en prison, de sa prochaine exécution.

 En 2005, sous la pression internationale, sa peine de mort et celles de deux autres prisonniers avaient été suspendues. 

 Craignant la montée des soulèvements populaires et des troubles sociaux, le régime essaye de créer un climat de terreur en recourant à davantage d'exécutions et autres châtiments médiévaux et cruels.

 

Pin It

Iran Manif -  Quatre jeunes ont été exécutés dans la ville de Birjand dans le nord-est de  Iran le 2 juin, a annoncé le quotidien officiel Etemad Melli.

Ces quatre jeunes étaient accusés de s'être battus contre les forces de sécurité et avaient été arrêtés dans le sud du pays.

Après les 40 exécutions annoncées au mois de mai, juin s'ouvre ave un groupe de 4 pendaisons.
 
 

Pin It
Iran Manif - Craignant le développement des protestations, la milice de l'Ecole Polytechnique de Téhéran a convoqué 73 étudiants. La presse officielle de son coté a indiqué que de nombreux étudiants avaient été interdits de cours par des décrets de la même milice.
Pin It

ImageCSDHI - Le régime iranien soumet à la torture des jeunes qu'il a arrêtés dans le cadre de son plan de "lutte contre les voyous".

Selon le journal gouvernemental Ressalat du 29 mai, Saïd Agha Sadeghi, directeur adjoint de l'organisation carcérale, a déclaré : "Sur ordre du directeur de l'organisation carcérale du pays, les voyous arrêtés dans les rues sont considérés comme des criminels dangereux et seront privés de tous les services offerts dans les prisons".


 

Pin It

Image27 mai 2007
Les étudiants de Tabriz (nord-ouest) ont organisé un sit-in pour protester contre la détention d'un des leurs. 300 étudiants ont pris part au sit-in. Ils ont exigé la libération immédiate de Nader Mahd-Gharebagh arrêté pendant la commémoration du soulèvement de la province de l'Azerbaïdjan.Dans leur résolution les manifestants ont annoncé qu'ils continueraient à s'opposer aux lois violant les droits de l'homme et les droits civils jusqu'à la libération de leur camarade sans aucune condition préalable. Ils se sont aussi réservés le droit de continuer à protester.

 

Pin It

ImageCNRI - Mohammad-Javad Larijani, conseiller en chef du pouvoir judiciaire des mollahs et un des idéologues du régime, a participé à une réunion de « procureurs des capitales islamiques à Téhéran », où il a pris la défense du châtiment inhumain de la lapidation, déclarant que "nous ne sacrifierons jamais l'islam aux défis que lancent les droits de l'homme ...

Pin It

Iran Manif - Deux hommes ont été pendus en public dans la province du Mazandaran, dans le nord de l'Iran, a arpporté le journal Etemad Melli. Abbas et Hossein Ali ont été pendus jeudi dans les localités de Neka et Abbasabad.

Cela porte à 40 les exécutions au mois de mai.Deux nouvelles pendaisons publiques en Iran
 

Pin It

ImageCNRI - Les bourreaux des mollahs ont pendu un prisonniers du nom de Sh. Q alias Rahmatollah accusé d'avoir opposé une résistance aux forces de sécurité de l'Etat dans la ville de Zahedan dans le sud-est de l'Iran a rapporté l'agence de presse Fars le 29 mai. 

Le 28 mai, un prisonnier,  Hossein Moussavi, a été pendu dans la ville de Fassa dans le sud du pays selon le quotidien officiel Kayhan.

Pin It

Iran Manif - Les enseignants de la région de Homayounchahr, se sont rassemblés au rectorat  d'Ispahan  le 24 mai pour réclamer la libération d'un de leurs collègues arrêté récemment.