Pin It

Selon le journal officiel Qods du 11 mai, un jeune de 18 ans a été condamné à mort à Karadj (banlieue de Téhéran). Il s'appelle Hessam

Pin It

Des familles d'ouvriers emprisonnés, arrêtés lors de la journée internationale du travail à Assalouyeh,  se sont installées sur la place principale de Bouchehr dans le sud de l'Iran pour protester.

Selon les informations reçues, cela fait plusieurs jours que ces familles protestataires s’y sont installées pour exiger de pouvoir rendre visite aux ouvriers détenus, mais le régime iranien ne leur a donné aucune réponse, selon le journal Dast-Ranj du 11 mai.

Pin It

Selon  un communiqué du Conseil de la Résistance Iranienne ,à la suite d’un rassemblement devant le gouvernorat, les employés grévistes de l’usine de sucre de canne de la ville de Chouch, dans le sud-ouest de l’Iran, ont défilé dans les rues. Ils sont en grève depuis sept jours.
Les manifestants ont traversé les rues principales aux cris de « patron incompétent, démission »

Pin It

Cinq jeunes ont été pendus à Qom, située à 120 km au sud de Téhéran, a rapporté hier le quotidien gouvernemental Iran.
Il s’agit de Morteza, 21 ans, Hadi, 24 ans, Javad 24 ans, Hossein 19 ans et Mehdi 24 ans.

Pour s’assurer de leur mort, les mollahs les avaient condamnés à la pendaison et à être jetés dans le vide.

Pin It

Les familles et les habitants d'Ivan-e-Gharb de la province d'Ilam, dans l'ouest de l'Iran, ont célébré les funérailles de trois adolescents tués par les unités spéciales du Corps des gardiens de la révolution (CGR) le 30 avril 2008, dans la répression sanglante d'une manifestation.

Kasra Miri, Achkan Bibak et Milad Hassani ont été brutalement abattu lors d'affrontements entre le CGR et la foule en colère qui manifestait contre la mascarade électorale des mollahs.

Pin It

Vingt-cinq prisonniers pendus depuis le 20 avril
le Conseil de la Résistance Iranienne a publié le communiqué suivante :

Le régime inhumain des mollahs a pendu quatre prisonniers identifiés comme étant  Mehdi, Hassan, Majid et Iradj dans la sinistre prison d’Evine de Téhéran, a rapporté le quotidien officiel Etemad le 8 mai.
Selon les médias gouvernementaux, vingt-cinq prisonniers ont été pendus ces trois dernières semaines.

Pin It

ImageSelon le journal officiel Qods, le 6 mai trois prisonniers ont condamnés à mort à Téhéran et Karaj (banlieue de Téhéran) du 5 mai.

Il s’agit de Rahim, Seyed et Mehdi Agha’i.

Pin It

Image12 prisonniers pendus à Bojnourd et Ahwaz

le Conseil de la Résistance Iranienne a publié le communiqué suivante :
Dimanche, le régime inhumain des mollahs, a pendu neuf prisonniers, dont un en public, dans la ville de Bojnourd dans le nord-est, selon l’agence de presse officielle Fars.
Le procureur général de la province du Khorassan nord avait requis la peine de mort contre 80 prisonniers, neuf ont été pendus à Bojnourd hier.

Pin It

ImageLa presse officielle rapporte ce 5 mai 12 pendaisons. D’abord c’est le journal Keyhan qui annonce neuf pendus à Bojnourd dans le nord-est dont un dans la rue. Puis c’est le journal Qods qui parle de trois pendus dans la ville d’Ahwaz dans le sud-ouest, souvent secouée par la révolte de la minorité ethnique arabe, cible de violentes discriminations et durement réprimée.

 

Pin It

Des milliers d'ouvriers défavorisés ont manifesté contre les dirigeants du régime iranien pour la Journée internationale du Travail.
Malgré un lourd dispositif de sécurité, des milliers d'ouvriers sont descendus dans la rue pour marquer cette journée. Dans la capitale, les ouvriers se sont rassemblés dans le quartier Pounak, dans l'ouest de Téhéran, transformant l'événement en une grande manifestation contre la dictature religieuse au pouvoir.  Les participants ont lancé des slogans contre Mahmoud Ahmadinejad.