Pin It
ImageRadio canada, 31 mars - Le médecin iranien qui a reçu et examiné Zahra Kazemi à son arrivée dans un hôpital de Téhéran, affirme que la photojournaliste canadienne a été sauvagement battue, torturée et violée pendant sa détention à la prison d'Evine.

Le médecin Shahram Aazam, qui a obtenu récemment le statut de réfugié au Canada, a étayé ces déclarations jeudi, lors d'une conférence de presse à Ottawa.

Zahra Kazemi a vécu l'enfer.

Pin It
Iran Focus, 18 mars - Les prisonniers politiques des prisons de Téhéran et de Radjaïchahr ont repris une grève de la faim, c'est ce que nous apprend le père de l'un d'entre eux dans une interview radio diffusée.

M. Taghi Hamidi, dont le fils, le médecin Farzad Hamidi est prisonnier politique en Iran, a répondu aux questions de Radio Farda. Il a rappelé que son fils avait suivi une première grève de la faim de 46 jours pour demander la libération de tous les prisonniers politiques, et qu'il était actuellement très affaibli.

Pin It
Iran Focus, 18 mars - Une fois de plus un jeune ayant commis un délit alors qu'il avait 16 ans, est sur le point d'être exécuté. En juin 2003, Seyed Mohammad M., 16 ans et lycéen à Chiraz, se dispute la veille de ses examens dans son quartier avec un jeune de 21 ans.

Pin It
ImageReporters sans frontières, 23 février 2005 - Arash Sigarchi, journaliste et weblogger arrêté le 17 janvier 2005, a été condamné, le 22 février, à 14 ans de prison par le tribunal révolutionnaire de Gilan (nord du pays).

Reporters sans frontières s'insurge contre cette sentence et demande aux délégations des Etats présents à Genève pour la réunion préparatoire au Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) d'entrer en contact avec leurs homologues iraniens pour exiger la libération d'Arash Sigarchi.

Pin It
ImageIran Focus, Téhéran, 18 février - Une grève de la faim menée par sept prisonniers politiques dans la prison de Raja'i -Chahr près de Karadj (ouest de Téhéran) est entrée dans sa troisième semaine.

La grève se la faim a commencé le 25 janvier pour protester contre leur internement dans le quartier des "criminels dangereux ». Des informations font état d'agressions et de menaces par des criminels contre les prisonniers politiques.

Pin It
ImageReuters, Genève, 28 janvier - Un organe des droits de l'homme des Nations Unies a appelé l'Iran vendredi à abolir la peine de mort ainsi que les amputations, le fouet et la lapidation pour les personnes ayant commis des crimes étant mineurs.

La commission de l'ONU sur les droits de l'enfant « déplore » le fait que durant sa session de trois semaines, un Iranien ait été exécuté pour un meurtre commis quand il avait 17 ans - contredisant la déclaration de l'Iran comme quoi il avait suspendu la peine de mort pour les personnes accusées de crimes quand elles étaient mineures.

Pin It
ImageAmnesty International, janvier 2005 - Iran (action Réseau-Enfants) : Craintes d'exécution imminente d' Ali, 16 ans.

Ali, lycéen de seize ans, risque d'être exécuté très prochainement pour le meurtre d'un élève de son établissement, mort entre mi-janvier et mi-février 2003.

Amnistie internationale a récemment appris qu'Ali avait été condamné à la peine capitale en juin 2004 et que cette décision avait été confirmée par la Cour suprême.


Pin It
ImageIran Focus,Téhéran, 26 janvier - Un raid policier en pleine nuit des forces spéciales de la police contre des protestataires réfugiés dans le théâtre principal de Téhéran a conduit à plusieurs arrestations, selon des témoins oculaires.

Plusieurs centaines de personnes avaient attendu des heures mardi soir pour assister à Photo Souvenir, une nouvelle pièce écrite par Ghotbadine Sadeghi, au Théâtre principal de la capitale.

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 21 janvier - Le père d'un prisonnier politique iranien retenu sans charge dans la funeste prison d'Evine de Téhéran a déclaré que son fils était détenu en isolement depuis les trois derniers mois malgré les assurances du pouvoir que de telles pratiques n'étaient plus en usage.

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 23 janvier - Le commandant des forces de sécurité de l'Etat (FSE) à Téhéran a annoncé que 649 adolescentes de moins de 14 ans ont été arrêtées dans la capitale iranienne ces dix derniers mois.Le chef des FSE a déclaré lors d'une conférence de presse hier à Téhéran que « sur les 59.121 individus arrêtés à Téhéran ces dix derniers mois, 3 969 étaient des femmes, dont 649 des filles de moins de 14 ans."