Pin It

ImageCSDHI - Les prisonniers politiques détenus à Evine et Gohardachte, a l'occasion de huitième anniversaire du soulèvement étudiant du 9 juillet - « 18 Tir » - 1999 ont demandé la libération des étudiants emprisonnés.

Ils ont déclaré dans une communiqué : «Aujourd'hui à la veille du huitième anniversaire du soulèvement étudiant du 9 juillet nous, prisonniers politique détenus dans les terribles prisons du régime des mollahs, commémorons le souvenirs des martyrs du  9 juillet 1999 et demandons la libération du dernier prisonnier du  9 juillet et de tous les prisonniers politiques en Iran. »

Pin It

ImageCSDHI - Les prisonniers politiques incarcérés à la prison d'Evine de Téhéran, dans la sinistre section 209, ont entamé une grève de la faim lundi 10 juillet pour  protester contre les traitements inhumains dont ils sont victimes et en solidarité avec la révolte des étudiants du 9 juillet 1999, selon la  lettre d'infos  d'Amir-Kabir, un bulletin étudiant.
 
 « Les  souvenirs des victime du  9 juillet 1999 ne sera jamais effacé de notre mémoire. Mais le traitement cruel des opposants de la liberté rappelle tous les jours cette histoire.

Pin It

CSDHI - Les  bourreaux des mollahs ont pendu un prisonnier dans  la ville  d'Ahar (nord-est) de l'Iran.   Firouz, a été pendu, a rapporté le journal officiel de Etemade Meli le 30 juin.
Selon cette source  le tribunal de Téhéran  a condamné un homme de 33 ans à la peine de mort.

 

Pin It

Iran Manif - Un homme a été pendu lundi dans la ville de Birjand, dans l'est de l'Iran, a rapporté l'agence officielle Irna.

L'homme, identifié comme Hassan Madadi, était accusé de trafic de drogue
 

Pin It

TEHERAN, 9 juil 2007 (AFP) - Un trafiquant de drogue a été pendu lundi dans la ville de Birjand, dans l'est de l'Iran, et un meurtrier a été pendu en public à Shiraz (sud), ont rapporté les agences iraniennes.
L'homme reconnu coupable de trafic de drogue, identifié comme Hassan Madadi, avait été arrêté alors qu'il transportait 1.300 kg d'opium et était armé, selon l'agence officielle Irna.


 

Pin It

ImageCSDHI - Selon l'agence de presse ILNA, cinq ouvriers de la ville de Saghez dans le nord-est de l'Iran, seront jugés pour  avoir manifesté.
 Ils avaient été arrêtés dans une manifestation contre l'arrestation de Mahmoud Salehi un leader syndical  à Saghez en  mai 2007.
La section 102 du tribunal de cette ville  a envoyé des convocations à cinq ouvriers de Saghez, pour troubles de l'ordre public.

 

Pin It

ImageCNRI -Hier, les bourreaux des mollahs ont pendu un prisonnier,  Akbar A. dans la cour de la prison d'Ispahan, dans le centre de l'Iran, a rapporté l'agence de presse ISNA.

Le régime iranien a pendu trois prisonniers dans la ville de Karadj, à 48 kilomètres au nord-ouest de Téhéran, à Khorramabad dans l'ouest, et à Chiraz dans le sud, ont rapporté la télévision d'Etat et les quotidiens officiels Iran et Etemad les 20 et 21 juin 2007.

Pin It

ImageIran Manif - Le régime des mollahs a condamné à mort plusieurs personnes arrêtées lors des émeutes contre le rationnement d'essence.

Ali Namazi, substitut du procureur pour la sécurité à Téhéran a déclaré qu'il annoncerait lundi le nom des condamnés à mort des émeutiers.

Ses déclarations reprises par le quotidien officiel Keyhan du 5 juillet précisent que les dossiers de plusieurs de ces émeutiers ont été transmis à la sous-direction de la sécurité de Téhéran et que les prévenus sont incarcérés à Evine en isolement cellulaire.

Pin It

CSDHI - Un Iranien, Akbar A., a été pendu samedi matin à Ispahan (centre), a rapporté l'agence Isna.

Il s'agit de la seconde pendaison du mois de juillet. On a dénombré 27 pendaisons en juin et 42 en mai. Le régime en Iran bat tous les records en matière de peine de mort.
 

Pin It

Amnesty International - Le journaliste et défenseur des droits humains kurde Mohammad Sadiq Kabudvand est détenu dans un lieu inconnu, qui pourrait être la section 209 de la prison d'Evin. Il a été arrêté le 1er juillet 2007 sur son lieu de travail, à Téhéran, par des membres des forces de sécurité en civil. Amnesty International craint qu'il ne soit torturé ou soumis à d'autres formes de mauvais traitements et pense qu'il s'agit très probablement d'un prisonnier d'opinion, détenu uniquement pour avoir exercé de manière pacifique son droit à la liberté d'expression et d'association.