Pin It

ImageTéhéran, 2 octobre - Un groupe d'hommes ont été fouettés en public dans la capitale iranienne et condamnés à plusieurs années de prison, a rapporté un quotidien officiel dimanche.

Les hommes ont reçu chacun 74 coups de fouet samedi 1 octobre et des peines allant de deux à sept ans de prison pour des vols à mains armés, a écrit le quotidien ultra Kayhan.

 

Pin It

ImageTéhéran, 26 septembre - Un homme a été pendu en public au bord d'une rivière dans la ville iranienne de Kachan, au sud de la capitale, dimanche soir, selon une agence de presse officielle.

L'homme de 26 ans identifié comme Esmaïl Hachemi, a été fouetté en public avant d'être pendu à une corde attachée au bras d'un élévateur.

Pin It

ImageTéhéran, 22 septembre - Plus de 12.000 personnes ont été arrêtées à Téhéran sur diverses charges depuis le lancement d'une nouvelle vague de répression dans la capitale iranienne, a déclaré le commandant de la police de la province de Téhéran lors d'une réunion des chefs de police, ont rapporté les journaux gouvernementaux ce jeudi.

Le général Reza Zareï a affirmé que 3000 « fauteurs de troubles » ont été arrêtés, ajoutant que les tribunaux avaient prononcé des peines de prisons pour des centaines d'entre eux.

Pin It

ImageTéhéran, 19 septembre - Près de 1600 personnes ont été arrêtées à Téhéran ces dix derniers jours dans le cadre d'une campagne de répression dans tout le pays, a écrit le journal ultra Djomhouri Eslami ce dimanche.

« Dix jours après la mise en œuvre du plan pour accroître la sécurité nationale, 829 dossiers criminels ont été ouverts et 1 588 personnes ont été arrêtées », a annoncé le parquet de Téhéran.


 

Pin It

ImageTéhéran, 17 septembre - Un homme a été pendu en public dans la ville d'Ahwaz, dans le sud-ouest de l'Iran, samedi matin, a rapporté l'agence de presse officielle iranienne.

Jassem H., connu aussi sous le nom de Abbas Khosreji, était accusé de « guerre contre Dieu ». Par le passé, le judiciaire iranien exécutait les opposants de la théocratie pour délit de « guerre contre Dieu ».

 

Pin It

ImageTéhéran, 15 septembre - Un homme a été pendu dans une prison de la ville de Yazd, située dans le centre du pays, pouvait-on lire hier dans un quotidien gouvernemental.

Ali Fassahat était accusé d'avoir tué un homme l'an dernier, a indiqué le journal ultra Djomhouri Eslami.


 

Pin It

ImageTéhéran, 14 septembre - Une personne a été pendue et treize autres emprisonnées dans la province de l'Azerbaïdjan de l'ouest, dans le nord-ouest de l'Iran, dans le cadre d'une nouvelle campagne de répression commencée la semaine dernière, ont annoncé hier les Forces de sécurité de l'Etat (FSE).

Le commandant Rezaï, porte-parole en chef des FSE de la province a déclaré que « nous avons mis en œuvre le plan pour éliminer les fauteurs de troubles dans la province, et jusqu'à présent treize personnes ont été envoyées en prison.

Pin It

ImageAFP, Téhéran, 14 septembre - L'épouse du journaliste dissident Akbar Ganji a affirmé mercredi être sans nouvelle de son mari depuis vingt jours et a dénoncé son maintien en "quarantaine médicale", dans une lettre ouverte aux organisations internationales de défense des droits de l'homme.

"Depuis vingt jours, je suis sans nouvelle de mon mari et je suis très inquiète pour sa santé après une très longue grève de la faim", a écrit Massoumeh Shafii, dans une lettre adressée à Reporters sans frontières (RSF), Amnesty internationale et Human Rights Watch dont l'AFP a eu copie.

Pin It

ImageTéhéran, 14 septembre - Un jeune homme a été pendu en public à Kazeroun dans le sud de l'Iran, dans la province de Fars, pour un délit commis quand il était mineur, a rapporté hier un journal gouvernemental.

Le jeune, non identifié, âgée de 22 ans, était originaire du village de Doust-Iran-Nodan. Il était accusé d'un viol commis en 2002, quand il avait 17 ans, a écrit le quotidien Etemad.

Il a été pendu en public sur la place Chohada à 8h00 du matin lundi 12 septembre.


 

Pin It

ImageTéhéran, 14 septembre - Une nouvelle campagne de répression contre les « fauteurs de troubles » a été lancé la semaine dernière, sur ordre du guide suprême Ali Khameneï. Le chef du judiciaire l'ayatollah Chahroudi s'est vu signifier de promulguer des condamnations « plus dures et plus fermes » contre les personnes arrêtées.