Pin It

ImageAFP, Téhéran, 10 août - Le plus emblématique des prisonniers politiques iraniens, Akbar Ganji, était toujours en grève de la faim mercredi, contrairement à ce qu'affirme la justice conservatrice, a dit sa femme à l'AFP.
"Je démens fermement qu'il ait cessé sa grève de la faim", a dit Massoumeh Shafiie, réagissant à des affirmations de la justice.
Akbar Ganji en serait donc à son 61ème jour de grève de la faim pour obtenir sa libération sans conditions. Mais les informations deviennent de plus en plus partielles, la justice refusant à ses parents et ses avocats de l'approcher. 

 

Pin It

ImageTéhéran, 7 août - Les Forces de sécurité de l'Etat (FSE) et les agents du ministère des renseignements et de la sécurité ont été mis en état d'alerte dimanche dans la ville de Boukan au Kurdistan, à la suite d'une grève générale du Bazaar central et de nombreux commerces, ont rapporté les habitants.

La grève générale protestait contre la violence de la répression. Les manifestations n'ont pas cessé le mois dernier dans la région du Kurdistan. De nombreux protestataires ont été tués par les agents des FSE qui tentaient d'empêcher l'escalade de la dissension.

 

Pin It

ImageTéhéran, 5 août -Des journalistes et des défenseurs des droits de l'homme ont été arrêtées dans la province du Kurdistan selon des militants des droits de l'homme dans la capitale iranienne.

Mahmoud Salehi, porte-parole de l'Organisation du comité pour l'instauration des syndicats, a été arrêté aux premières heures de jeudi. Cette arrestation suit celle de deux activistes Kurdes dans la ville de Sanandaj par des agents de la sécurité en civil.

 

Pin It

ImageTéhéran, 5 août - Un prisonnier politique qui mène depuis une semaine une grève de la faim en solidarité avec le journaliste détenu Akbar Gandji s'est vu privé de ses droits de visite pendant une semaine, a annoncé un groupe de défense des prisonniers politiques jeudi.

Bina Darabzand, actuellement détenu à la prison de Radjaï-Chahr, a annoncé qu'il mènerait une grève de la faim d'une semaine en soutien à Gandji qui est actuellement dans une situation critique à l'hôpital où il suit son 54e jour de grève de la faim pour protester contre sa détention.

 

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 5 août - Huit Prix Nobel ont appelé l'Iran à relâcher immédiatement et sans condition le journaliste Akbar Gandji, qui en est actuellement à son 55e jour de grève de la faim pour protester contre sa détention.

La santé de Gandji s'est détériorée et il a atteint un état critique. Sa femme affirme avoir été empêchée de le voir ces deux derniers jours.

La pétition pour la libération de Gandji a été lancée par la lauréate 2003 du Nobel Chirine Ebadi.

 

Pin It
ImageAFP, Téhéran, 6 août - La femme du plus emblématique des prisonniers politiques iraniens, Akbar Ganji, lui a demandé de cesser la grève de la faim qu'il observe depuis 57 jours.
"Je demande à tous nos amis et à tous ceux qui l'ont soutenu de faire pression sur lui pour qu'il cesse sa grève de la faim et de faire pression sur la justice pour qu'elle accepte ses demandes (de libération conditionnelle) car son jugement était illégal et injuste", a déclaré Massoumeh Shafiie samedi à l'AFP.
"Je suis très inquiète, je n'ai pas pu lui rendre visite depuis une semaine. J'étais encore à l'hôpital jeudi et vendredi, mais on ne m'a pas autorisé à le voir", a-t-elle dit.

Pin It

ImageIran Focus, Machad, 29 juillet - Une émeute a éclaté dans un village de la banlieue de Machad dans le nord-est de l'Iran, jeudi, menant à des affrontements entre les habitants et les forces de sécurité. Des dizaines de villageois ont été arrêtés.

Les habitants avaient demandé que le village de Kharou Olya voie son statut passer à celui de ville vu le nombre croissant de sa population. Une manifestation en faveur de cette demande a été dispersée quand les forces de sécurité ont arrêté plusieurs manifestants, y compris le représentant du village.


 

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 30 juillet - Un avocat des droits de l'homme représentant la famille de la photojournaliste irano-canadienne Zahra Kazemi est apparu sans prévenir à l'association des avocats du barreau de Téhéran samedi et a commencé un sit-in, après que la police ait fait une descente chez lui pour tenter de l'arrêter.

Les problèmes d'Abdolfattah Soltani ont commencé quand il a publiquement accusé lundi le procureur de la révolution de Téhéran, Saïd Mortezavi d'être impliqué dans le meurtre en juillet 2003 de Zahra Kazemi, qui a été tué à la prison d'Evine après avoir été arrêté alors qu'elle prenait des photos de familles de prisonniers politique devant la funeste prison de Téhéran.

 

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 2 août - Abdolfattah Soltani, avocat des droits de l'homme, arrêté samedi sous l'inculpation d'espionnage nucléaire est actuellement détenu dans la section 209 de la funeste prison d'Evine de Téhéran, a affirmé lundi le président de l'association des avocats du barreau de Téhéran.

Mohammad Jandaghi a fait l'annonce à la suite d'une rencontre avec le procureur de Téhéran Saïd Mortezavi.

 

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 2 août - Les Forces de sécurité de l'Etat ont ouvert le feu lundi soir sur une manifestation pacifique dans la ville kurde de Sanandaj, dans le nord-ouest de l'Iran, tuant plusieurs personnes dont deux enfants et déclenchant des émeutes dans toute la ville, ont rapporté des témoins oculaires.

Au moins 1000 personnes s'étaient rassemblées dans le parc Esteghlal dans la soirée, pour manifester pacifiquement contre la torture et le meurtre d'un jeune Kurde par la police dans la ville voisine de Mahabad, qui a déclenché des protestations de grande ampleur au Kurdistan et en Azerbaïdjan de l'ouest ces trois dernières semaines.