Pin It

ImageIran Focus, 11 avril - La cour suprême de la dictature religieuse a confirmé la peine de mort d'un prisonnier politique de longue date, rendant son exécution imminente.

Hodjat Zamani, 29 ans, est emprisonné depuis l'an 2000 à la funeste prison d'Evine pour appartenir au principla groupe d'opposition, les Modjahedines du peuple d'Iran (OMPI).

Après avoir été violemment torturé à la funeste prison d'Evine, Hodjat Zamani s'est échappé et a réussi à rejoindre la Turquie. Mais il a de nouveau été arrêté et livré aux agents du ministère des renseignements et de la sécurité (VEVAK). Il a été renvoyé en Iran où Amnesty international a rapporté qu'il avait à nouveau été soumis à des tortures.

 

Pin It

ImageIran Focus, 11 avril - Des autorités gouvernementales et des officiers de la sécurité ont été arrêtés durant des coups de filets dans au moins cinq maisons servant de bordels dans la ville de Néka et ses environs, dans le nord de l'Iran.

Les descentes, menés ces deux dernières semaines, ont démantelé plusieurs réseaux de prostitutions enfantines en maisons closes. De nombreuses filles, à peine âgées de 13 ans, étaient forcées de se prostituer par ces bandes.

Des officiers des forces de sécurité de l'Etat (SSF) et des commandants du corps des gardiens de la révolution, les pasdarans, ont aussi été arrêtés dans les bordels.

 

Pin It

ImageIran Focus, 9 avril - Le quotidien américain Christian Post, rapportait le 5 avril dernier « qu'un pasteur des Assemblées de Dieu arrêté il y a sept mois avec plus de 80 autres hommes d'Eglise, sera jugé d'ici neuf jours.

« Le chrétien iranien Hamid Pourmand, arrêté le 9 septembre dernier, comparaîtra devant un tribunal islamique entre les 11 et 14 avril. Selon une dépêche publiée aujourd'hui par l'agence Compass Direct news, ce pasteur de 47 ans est accusé d'apostasie et de prosélytisme pour convertir des musulmans à la chrétienté. Une date précise du procès n'a pas été donnée.

Pin It

ImageIran Focus, 4 avril - Après les révélations d'un médecin iranien réfugié au Canada affirmant que la photo journaliste canadienne Zahra Kazemi, a bien été tuée sous la torture à la prison d'Evine de Téhéran en été 2003, les autorités iraniennes ont nié en bloc ses affirmations. Or, dans leur empressement d'occulter cette tragique affaire, elles ont fait appel à deux avocats de la mère de la victime pour rejeter les déclarations de ce témoin capital. Malheureusement, les avocats laissent entendre que le médecin avait raison.

 

Pin It
ImagePresse canadienne, 31 mars - Sa position renforcée par le témoignage du médecin iranien qui a examiné la photo-journaliste Zahra Kazemi à son arrivée dans un hôpital, le gouvernement canadien s'est engagé, jeudi, à poursuivre ses démarches pour s'assurer que justice soit rendue et que l'Iran punisse les responsables de la mort de la Canadienne.

Pin It
ImageRadio canada, 31 mars - Le médecin iranien qui a reçu et examiné Zahra Kazemi à son arrivée dans un hôpital de Téhéran, affirme que la photojournaliste canadienne a été sauvagement battue, torturée et violée pendant sa détention à la prison d'Evine.

Le médecin Shahram Aazam, qui a obtenu récemment le statut de réfugié au Canada, a étayé ces déclarations jeudi, lors d'une conférence de presse à Ottawa.

Zahra Kazemi a vécu l'enfer.

Pin It
Iran Focus, 18 mars - Les prisonniers politiques des prisons de Téhéran et de Radjaïchahr ont repris une grève de la faim, c'est ce que nous apprend le père de l'un d'entre eux dans une interview radio diffusée.

M. Taghi Hamidi, dont le fils, le médecin Farzad Hamidi est prisonnier politique en Iran, a répondu aux questions de Radio Farda. Il a rappelé que son fils avait suivi une première grève de la faim de 46 jours pour demander la libération de tous les prisonniers politiques, et qu'il était actuellement très affaibli.

Pin It
Iran Focus, 18 mars - Une fois de plus un jeune ayant commis un délit alors qu'il avait 16 ans, est sur le point d'être exécuté. En juin 2003, Seyed Mohammad M., 16 ans et lycéen à Chiraz, se dispute la veille de ses examens dans son quartier avec un jeune de 21 ans.

Pin It
ImageReporters sans frontières, 23 février 2005 - Arash Sigarchi, journaliste et weblogger arrêté le 17 janvier 2005, a été condamné, le 22 février, à 14 ans de prison par le tribunal révolutionnaire de Gilan (nord du pays).

Reporters sans frontières s'insurge contre cette sentence et demande aux délégations des Etats présents à Genève pour la réunion préparatoire au Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) d'entrer en contact avec leurs homologues iraniens pour exiger la libération d'Arash Sigarchi.

Pin It
ImageIran Focus, Téhéran, 18 février - Une grève de la faim menée par sept prisonniers politiques dans la prison de Raja'i -Chahr près de Karadj (ouest de Téhéran) est entrée dans sa troisième semaine.

La grève se la faim a commencé le 25 janvier pour protester contre leur internement dans le quartier des "criminels dangereux ». Des informations font état d'agressions et de menaces par des criminels contre les prisonniers politiques.