Pin It

danse classique iranCSDHI - Deux clubs de danse classique à Shahrekord ont été fermés par les autorités.

Pin It

sepideh qolian militante iranCSDHI - Une militante civique et syndicale iranienne emprisonnée depuis janvier a entamé une grève de la faim pour protester contre le traitement cruel qu’elle supporte et celui de sa famille de la part des organes de sécurité.

Pin It

hossein kamangar kurde grève faim iranCSDHI - Hossein Kamangar, un militant kurde temporairement détenu en prison en Iran depuis sept mois, a entamé une grève de la faim pour protester contre son maintien en détention et sa situation incertaine, mais également parce qu’on le force à faire des aveux.

Pin It

hani yazarloo et son fils iranCSDHI - Vingt jours après l'arrestation de M. Hani Yazarloo et de son fils Hood Yazarloo, anciens prisonniers politiques, il n'y a aucune information sur leur situation ni sur les raisons de leur arrestation.

Pin It

Parwin Adwai iranCSDHI - Une source fiable de la ville de Marivan a déclaré au Réseau kurde des droits de l'homme (KHRN) : « Le samedi 27 juillet 2019, des forces de la sécurité, en civil, ont effectué une descente au domicile de Parvin Adwai à Marivan et l'ont arrêtée.

Pin It

Nojin association iranCSDHI - Zahara Mohammadi, Menat Rahmani et Sirwan Ebrahimi, trois membres de l'association socioculturelle de Nojin, n'ont toujours pas été libérés et sont toujours interrogés.

Pin It

porte parole irgc iranCSDHI - Les pasdarans (IRGC) a déclaré avoir « supprimé » un réseau de fêtes entièrement « féminines, de style occidental » à Hamadan (l'ancienne ville d'Ecbatana), dans l'ouest de l'Iran.

Pin It

peyman mirzazadeh iranCSDHI - Le 27 juillet au matin, Peyman Mirzazadeh, artiste kurde, a été transféré à la quatrième branche du tribunal d'Oroumieh et a reçu 100 coups de fouet.

Pin It

prison iranCSDHI - Un écrivain accusé de viol a été condamné à cinq ans de prison, deux ans d’exil, 74 coups de fouet et dix ans de privation de droits sociaux.

Pin It

sepideh fahran iranCSDHI - Le verdict de prison et de flagellation prononcé contre Sepideh Farhan (Farahabadi), rendu précédemment par le tribunal révolutionnaire de Téhéran, a été confirmé par la cour d'appel.