Pin It

teheran polluee iran

CSDHI - Les résultats des recherches effectuées par l’Université industrielle Sharif de Téhéran (la plus importante université technique en Iran) ont montré qu’à Téhéran, la pollution générée par les moteurs à essence est 20 fois plus que la moyenne mondiale et la pollution générée par les moteurs Diesel est 800 fois plus que la moyenne mondiale.

Pin It

lac sec iran 2

CSDHI -Massoud Bagherzadeh-Karimi, sous directeur de l'environnement, et des lacs en Iran a anoncé qu'environ 40 de ces zones géographiques sont en train de disparaitre. "D'après des chiffres crédibles, environ 40 lacs à travers l'Iran sont touchés par une sécheresse de 50% à 90%. Par exemple le lac salé d'Oroumieh a séché à 90%".

Pin It

tempete sable teheran iran

CSDHI - Une propagation sans précédent de maladies dues à des tempêtes de particules et à la concentration trop importante de poussières dans l'air dans de grandes régions de l'Iran menacent la santé de millions de personnes. Des infections et des maladies respiratoires aiguës, l'obstruction des voies respiratoires, l’infection de l'oreille moyenne, le cancer du poumon, des maladies cardiovasculaires, des allergies et des réactions allergiques figurent au nombre des complications de cette situation désastreuse.

Pin It

deforestation iran 1

CSDHI - Une attention insuffisante aux forêts, aux parcs et aux espaces verts, le pillage et la destruction des forêts par des bandes affiliées au pouvoir, sont d'autres aspects de la négligence endémique du pouvoir politique envers l’environnement. A cela il faut ajouter les mesures prises par les gardiens de la révolution qui détruisent les forêts et les espaces verts pour la construction de bases militaires.

Pin It

lac bakhtagan iranCSDHI - Le lac Bakhtegan est un lac salé de la province de Fars, au sud de l'Iran, où est situé Perspolis, la légendaire cité de l'empire perse. Avec une superficie de 3500 km2, Bakhtegan est le deuxième plus grand lac du pays. Aujourd'hui il se meurt en raison de l’absence d'initiatives pour sa sauvegarde.

Pin It

lac hamoun iran

CSDHI - Un lac d’eau douce situé au sud-est de l’Iran, Hamoun est le troisième grand lac iranien. Peu profond, Hamoun a une superficie d'à peu près 500 kilomètres carrés dont une partie est en territoire afghan. Avant qu’il ne s’assèche, il jouait un rôle vital dans la vie des habitants de la province du Sistan et Baloutchistan. Elle hébergeait plus de 100 espèces d'oiseau et fut un abri pour 1 million d'oiseaux aquatiques migrateur, notamment des canards, des flamants roses, des hérons, des pélicans et des oiseaux de rivage.

Pin It

lac d oroumieh iran

CSDHI - Le lac d'Oroumieh, premier lac de l'Iran et jadis le deuxième plus grand lac salé du monde (145 km de longueur sur 55 km de largeur), est cité dans les récits historiques de divers civilisations depuis des millénaires. Aujourd'hui il n'est que l'ombre affligeante de lui-même.

Pin It

fleuve sec iranCSDHI, 5 aout - Ces dernières années, plusieurs grandes rivières en Iran se sont asséchées. Les médias ont révélé récemment que « sur quelques 1200 villes en Iran, seulement 500 peuvent fournir suffisamment pour la consommation courante». Cité par l'agence Reuters, un coordonnateur des Nations Unies pour l'Iran a alerté en août que «la pénurie d'eau pose aujourd'hui le plus grave défi à la sécurité publique en Iran».

Pin It

pollution air iran 2CSDHI, 5 aout - Un des principaux problèmes environnementaux en Iran est la pollution de l'air, particulièrement dans les zones urbaines. Cette pollution est liée aux émissions des véhicules, aux opérations de raffinerie et aux effluves industriels L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé que cinq villes iraniennes, dont Téhéran, se trouvent dans le top 10 des villes les plus polluées aux PM10, ces particules fines considérées comme nocives pour la santé.

Pin It

Karoun IranCSDHI - Novembre 2014 - Des habitants du Khouzistan (province pétrolifère du sud-ouest de l’Iran) ont manifesté contre la décision du pouvoir de détourner les eaux du fleuve Karoun. Le jeudi 27 novembre, des habitants de la ville d’Ahwaz (chef-lieu de la province) se sont rassemblés sur les rives du Karoun pour protester contre le détournement du fleuve vers le centre de l'Iran.