Publié le : 1st mars 2021

Sistan-and-Baluchestan-protests

CSDHI – Cela fait une semaine que les pasdarans (IRGC) ont ouvert le feu sur des transporteurs de carburant, ils ont brutalement battu et arrêté de nombreux manifestants. Ces faits déjà rapportés dans des précédents articles, se sont produits dans le sud-est de l’Iran, dans la province du Sistan-Baloutchistan.

Arrestations de plusieurs Baloutches

Selon le site web de la Campagne des Baloutches, ces derniers jours, la police du service du renseignement a battu et arrêté au moins quatre personnes, à Iranshahr. A Shuru, un village près de Zahedan, la capitale du Sistan-Baloutchistan, elle a arrêté trois autres citoyens.

Des protestations ont éclaté le 22 février lorsque des baloutches transportant du carburant se sont rassemblés près d’une base des pasdarans (IRGC) à la frontière, à Saravan. Ils protestaient contre la fermeture de la frontière. Les pasdarans, qui avaient creusé de grands trous à la frontière pour empêcher le passage des transporteurs de carburant, ont abattu les manifestants. Ils ont tué et blessé des dizaines de personnes.

Le régime coupe Internet en Iran

Le régime a fermé ou perturbé les connexions internet mercredi soir pour réprimer les protestations du Sistan-Baloutchistan. Cependant, des affrontements sporadiques et d’autres formes de protestation ont continué. Ils sont étendus à plusieurs autres villes de la province, y compris dans la capitale provinciale, Zahedan.

Le gouvernement a envoyé des renforts d’autres régions pour réprimer les protestations.

L’un des détenus à Iranshahr s’appelle Yahya Shekl Zehi. Yahya s’est réfugié dans une mosquée alors qu’il était blessé par les tirs de la police. Après avoir découvert son emplacement, la police du renseignement a arrêté Yahya, malgré sa jambe blessée. Elle l’a emmené dans un endroit inconnu. La famille de Yahya a cherché dans plusieurs hôpitaux mais n’a pas encore trouvé leur fils.

Trois détenus identifiés

On a identifié les trois détenus à Shuru par leurs prénoms : Zakaria, Saeed et Abdoljalil.

Le 24 février, les forces de police ont ouvert le feu avec des balles en caoutchouc sur un mineur à moto, le blessant aux jambes. L’adolescent qui s’appelle Daniel Saeedi est âgé de 14 ans.

Il s’est produit de nombreuses arrestations de nombreux transporteurs de carburant, ces derniers jours. Toutefois, le nombre exact de détenus est encore inconnu en raison des perturbations et des coupures d’Internet dans la province. Hier, les chaînes de médias sociaux baloutches ont fait état de manifestations sporadiques et de barrages routiers par des manifestants dans les régions du sud de la province.

Source : Iran News Wire