Publié le : 1st juillet 2020

Mohammad Aziz Mahmoudi exécuté iranCSDHI – Un jeune homme condamné à des « représailles » (qisas) pour « meurtre avec préméditation » a été exécuté à la prison centrale de Sanandaj.

Selon Iran Human Rights, le mardi 30 juin 2020, la condamnation à mort de Mohammad Aziz Mahmoudi a été exécutée dans la prison centrale de Sanandaj, la capitale de la province iranienne du Kurdistan, située dans la partie occidentale de l’Iran, à la frontière de l’Irak. IHR avait précédemment averti de l’exécution imminente de ce prisonnier.

Mohammad Aziz Mahmoudi a été accusé d’avoir « assassiné » Diako Karimi, il y a environ deux ans, alors qu’il n’avait que 23 ans, lors d’un conflit « d’honneur ». Son exécution n’a pas encore été confirmée par les médias officiels du régime iranien.

Il y a eu une forte augmentation du nombre de décès dans certaines prisons de la région ouest de l’Iran à la suite des émeutes des prisonniers après l’apparition du COVID-19 (coronavirus) dans les prisons. Des révoltes de prisonniers ont eu lieu dans une dizaine de prisons iraniennes : les prisonniers, face à la pénurie de produits d’hygiène de base, se sont révoltés, affrontés avec les autorités carcérales et d’autres se sont évadés.

Selon le rapport annuel d’Iran Human Rights, au moins 225 des 280 personnes exécutées en 2019 ont été accusées de « meurtre avec préméditation » en Iran.

Comme il n’y a pas de distinction juridique entre le meurtre et l’homicide involontaire en Iran, les accusés recevront la peine de mort quelles que soient les circonstances et l’intention.

Nouvelles associées