Publié le : 28th janvier 2021
Saba-Kord-Afshari-iran

Saba Kord Afshari

CSDHI – Le mardi 26 janvier, les agents du régime ont violemment déplacé la prisonnière d’opinion Saba Kord Afshari, du quartier 8 de la prison de Qarchak. Ils l’ont emmenée au quartier 6. C’est là que sont détenues les prisonnières ayant commis des infractions de droit commun.

Des gardiens de prison attaquent les prisonnières du quartier 8

Selon une source bien informée : Pour terroriser les détenues du quartier 8, des gardiens de prison, hommes et femmes, sont entrés dans le quartier 8 en frappant avec leurs matraques et leurs pistolets paralysants sur les portes et les murs. Ils ont intimidé les prisonnières. Et ils ont déclaré que Saba Kord Afshari devait quitter ce pavillon. Mme Kord Afshari prenait de l’air frais à ce moment-là. Ils l’ont donc attrapée par les cheveux et l’ont traînée sur le sol. Ils lui ont attaché les bras dans le dos et l’ont battue pendant qu’ils la sortaient de la section. Aujourd’hui, elle se trouve dans le pavillon 6 avec des prisonnières accusées d’infractions de droit commun et de crimes violents.

Ce n’est pas la première fois que Saba Kord Afshari est attaquée

Les gardiens de prison ont déjà attaqué la prisonnière de conscience Saba Kord Afshari, le 13 décembre dernier. Ce jour-là, lorsque les gardiens de la prison ont fait une descente dans le pavillon 8, ils ont brutalisé toutes les détenues. Ils ont emmené Golrokh Iraee. Puis, ils l’ont envoyée à la prison d’Evine pour que les services du renseignement des pasdarans l’interrogent. Ils ont gravement blessé Mme Kord Afshari dans le dos. Ses épaules et sa taille étaient meurtries. Ils ont cassé ses dents.

Le 26 décembre, les pasdarans ont transféré de force Maryam Ebrahimvand, également prisonnière d’opinion dans le quartier 8, dans la salle des mères.

Le quartier 8 rempli de prisonnières politiques et d’opinion

Les autres prisonnières politiques et d’opinion qui se trouvent encore dans le quartier 8 de Qarchak sont Zahra Safaei, Parastoo Mo’ini, Forough Taghipour, Maryam Nassiri, Marzieh Farsi, Sepideh Farhan, Parizad Hamidi Shafaq, Raha Ahmadi, Mojgan Eskandari, Samira Hadian, Zohreh Sarv, Sara Amjad, Soheila Hejab et Leila Mir Ghaffari.

La justice a condamné Saba Kord Afshari, arrêtée une deuxième fois en juin 2020, à 15 ans de prison pour « avoir encouragé la prostitution et la corruption en retirant son voile et en marchant dans la rue sans se couvrir les cheveux. » Elle est condamnée à un an et demi, pour « propagande contre l’État. » Et à sept ans et demi pour « rassemblement et collusion contre la sécurité nationale. »

Sa mère, Raheleh Ahamdi, purge également une peine de 31 mois depuis février 2020 dans le quartier des femmes de la prison d’Evine.

Source : Iran HRM

Nouvelles associées