Publié le : 2nd avril 2020

hopital coronavirus iranCSDHI – Le commandant du centre de lutte contre le coronavirus de Téhéran a déclaré que le comportement des Téhéranais avait conduit la contamination de toute la capitale.

Dans une interview accordée à la chaîne officielle, News Network TV, le 31 mars, Alireza Zali a affirmé qu’avant le 10 mars, le nombre d’infections n’était élevé que dans « certaines parties de Téhéran » et que d’autres parties avaient un nombre moinsde cas positifs.

« Malheureusement, l’insouciance de certains citoyens a entraîné un taux élevé de contamination dans toutes les parties de la capitale », a-t-il déploré.

Il a déclaré que si les habitants « avaient pris des précautions d’hygiène sérieuses et étaient restés chez eux », tout Téhéran n’aurait pas été infecté.

Selon les responsables iraniens, le coronavirus a été introduit à Téhéran via la ville religieuse de Qom.

Le responsable a omis de mentionner que le régime a refusé de mettre Qom en quarantaine lorsque les premiers cas de coronavirus ont été signalés dans cette ville sanctuaire.

Zali a également omis de mentionner que la plupart des Iraniens sont obligés de quitter leur maison pour leur assurer de quoi survivre.

Contrairement à d’autres pays aux prises avec l’épidémie, le régime n’a pas fourni d’aide financière ou de colis alimentaires à ses citoyens.

Dans les vidéos publiées sur les chaînes de médias sociaux, les Iraniens pauvres disent être obligés de sortir juste pour pouvoir gagner de l’argent afin de se nourrir.

L’autre raison pour laquelle les Iraniens ne sont pas restés chez eux au début de l’épidémie c’est que les médias officiels ont minimisé le danger de l’épidémie et qu’ils continuent de mentir sur le nombre de décès et de cas positifs.

Selon le ministère de la Santé, 3 036 sont morts en Iran des suites du coronavirus Alors que selon des informations locales crédibles et le Conseil national de la résistance iranienne, au moins 15 500 personnes sont décédées du virus dans 237 villes.

Lors d’une réunion télévisée avec les membres de son cabinet, le président du régime, Hassan Rohani, a déclaré que l’épidémie était à la baisse dans toutes les provinces d’Iran. Mais selon les chiffres du ministère de la Santé, les nouveaux cas de coronavirus sont en augmentation.

Source : Iran News Wire

Nouvelles associées